Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les aborigènes de Sakhaline protestent contre l'activité des compagnies pétrolières sur l'île

    Economie
    URL courte
    0 810
    YOUJNO-SAKHALINSK, 8 décembre - de notre correspondant Piotr Tsyrendorjiev.

    Le début d'une action de protestation illimitée des peuples autochtones de Sakhaline est prévu pour le 20 décembre dans le district de Nogliki (Nord de l'île).

    Les piquets de protestation des Nivkhes, des Orotches, des Nanaïs et des Evènes bloqueront les voies de communication employées pour mettre en place l'infrastructure des projets pétrogaziers internationaux, a fait savoir mercredi l'Association des peuples autochtones du Nord de Sakhaline.

    Alexei Limanzo, président de l'Association, a précisé que la décision de lancer une action de protestation avait été prise au cinquième congrès des petits peuples autochtones du Nord de Sakhaline qui s'est tenu il y a plus d'un mois à Youjno-Sakhalinsk, centre régional.

    Les délégués du congrès ont exprimé leur inquiétude, car l'activité des compagnies du pétrole et du gaz cause, selon eux, un préjudice à l'écologie du territoire et à l'activité économique des petits peuples de Sakhaline.

    L'Association juge nécessaire d'effectuer une expertise indépendante de la mise en valeur industrielle des lieux de résidence traditionnelle des peuples autochtones et d'exploitation des ressources naturelles dans le Nord de l'île.

    "L'action de protestation s'inscrit dans l'autodéfense légitime des droits constitutionnels des peuples autochtones de Sakhaline", a déclaré Alexei Limanzo. L'Association propose aux dirigeants des compagnies "Rosneft-Sakhalinmorneftegaz", "Exxon Neftegaz Limited" et "Sakhaline Energy" d'organiser une rencontre sous l'égide du gouverneur de la région Ivan Malakhov en vue de parvenir à une solution mutuellement acceptable avant le blocus de l'infrastructure du transport des projets "Sakhaline-1" et "Sakhaline-2".

    Les gisements de pétrole et de gaz du plateau continental de Sakhaline coïncident avec les régions importantes de pêche intense, de frai et d'engraissement des espèces précieuses des salmonidés. La pêche et la transformation des produits de la pêche constituent traditionnellement la base de l'économie et de l'existence des dizaines de milliers d'habitants de Sakhaline, sans parler des petits peuples de l'île.

    Les régions du Nord-Ouest et du Nord-Est du littoral de Sakhaline sont uniques en leur genre du point de la pêche non seulement en Russie, mais aussi sur toute la planète.

    Les communautés des habitants autochtones pour qui la pêche du saumon n'est pas seulement la base économique de la vie, mais aussi une partie importante de la culture et des traditions nationales, vivent sur le littoral de Sakhaline du Nord où se trouvent tous les gisements de pétrole.

    Les régions de mise en oeuvre des projets pétrogaziers ont un haut indice de la biodiversité de la faune maritime, y compris un des plus riches lieux où habitent les poissons de valeur et d'autres poissons du Pacifique et 25 espèces de dauphins et de baleines, dont 11 sont protégés, car ils sont sur le point de disparaître. C'est là qu'habitent 60 baleines grises de Corée et d'Okhotsk.

    8 réserves naturelles particulièrement protégées sont menacées par des déversements de pétrole. Les lagunes et les golfes peu profondes sont particulièrement vulnérables en cas de pollution par le pétrole.

    Lire aussi:

    La Russie propose au Japon de construire un pont entre Sakhaline et Hokkaïdo
    Des adeptes de Daech qui préparaient un attentat arrêtés dans l’Extrême-Orient russe
    Disparition mystérieuse de Sakhaline des cartes de Yandex après le tir nord-coréen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik