Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le directeur de l'usine de produits chimiques dont les ouvriers observaient une grève de la faim placé en garde à vue

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    EKATERINBOURG, 9 décembre - RIA Novosti. Le directeur de l'usine de produits chimiques de Krasnoouralsk, dont les ouvriers ont observé une grève de la faim de six jours au début du mois de décembre, a été placé en garde à vue, a fait savoir jeudi à RIA Novosti le procureur de Krasnoouralsk, Vladimir Dyldine.

    Selon lui, le directeur de l'usine de produits chimiques Grigori Eremeev a été mis en examen pour "préjudice matériel à grande échelle".

    Le procureur a expliqué qu'une action pénale avait été mise en mouvement contre Eremeev dès le 23 novembre, et mercredi il a été mis en examen pour dilapidation de la réserve d'Etat à hauteur de 14 millions de roubles (environ 500 000 dollars).

    Le 30 novembre, lorsque la grève de la faim a débuté, Alexandre Prokopiev assumait l'intérim de la direction de l'usine. Une action a également été mise en mouvement contre ce dernier pour "rétention de salaires pendant plus de deux mois", a précisé Vladimir Dyldine.

    Au moment où le mouvement de grève a été déclenché, les arriérés de salaires se montaient à plus de 50 millions de roubles (environ 1,8 million de dollars) et les ouvriers n'étaient plus payés depuis 11 mois. Les participants à l'action de protestation ont perçu les sommes qui leur étaient dues, quant au reste du personnel de l'entreprise, les employés n'ont touché que l'équivalent de trois mois de salaire.

    Les ressources destinées au remboursement partiel de la dette n'ont pu être trouvées qu'après que le combinat d'enrichissement de minerais de Katchkanar eut débloqué une avance sur les futures livraisons de produits fabriqués à l'usine, qui est spécialisée dans les explosifs et est fournisseur officiel du complexe militaro-industriel et de la branche extractive.

    Le service de presse du substitut du Procureur général de la Fédération de Russie dans le district fédéral de l'Oural a déclaré qu'un représentant de Rosvooroujenie (Compagnie d'Etat pour les ventes d'armes), avait été convié à se rendre à Ekatérinbourg dans le cadre de l'instruction. Selon les organes judiciaires, l'enquête a mis en évidence de nombreux abus dans l'activité de Eremeev.

    Lire aussi:

    Emmanuel Macron hué à l’usine Whirlpool d’Amiens (vidéo)
    Israël refuse de négocier avec les détenus palestiniens en grève de la faim
    Les salaires de Daech révélés par Sputnik
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik