Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le gouvernement russe veut attirer des capitaux étrangers dans le secteur des assurances

    Economie
    URL courte
    0 110
    PARIS, 10 décembre - RIA Novosti. Le gouvernement russe a l'intention d'attirer des capitaux étrangers dans le secteur des assurances, a déclaré la veille le premier ministre russe Mikhaïl Fradkov.

    Intervenant à Paris lors d'une réunion de l'Association "Dialogue russo-français", il a dit : "Nous accordons une attention soutenue à notre marché des assurances qui reste à ce jour sous-développé. Nous avons choisi d'attirer des capitaux étrangers dans ce secteur".

    "Nous comptons sur le perfectionnement des instruments d'assurance pour garantir des investissements en Russie", a souligné le premier ministre.

    "Nous sommes conscients que beaucoup de nos partenaires étrangers n'investissent pas en Russie parce que leurs capitaux ne sont pas garantis. Notre gouvernement étudie actuellement cette question", a-t-il affirmé.

    Le gouvernement russe projette de créer les conditions nécessaires au fonctionnement des banques commerciales indépendantes des groupes industriels importants, a dit le premier ministre.

    "Il serait étonnant si nous n'y pensions pas", a-t-il ajouté.

    "Avec la masse monétaire que nous avons aujourd'hui grâce à la conjoncture économique extérieure favorable, nous pourrions l'utiliser avec plus d'efficacité pour augmenter les investissements et créer un milieu concurrentiel si nous avions les outils bancaires, financiers et législatifs adéquats", a dit Mikhaïl Fradkov.

    Le premier ministre a fait remarquer que le gouvernement ne se limiterait pas à perfectionner le système budgétaire mais s'attaquerait aussi de près au développement du marché des assurances.

    Lire aussi:

    Top-10 des pays qui attirent le plus d'investissements directs à l'étranger
    La Chine élargirait l’accès des entreprises étrangères à son secteur financier
    Les compagnies russes attirent à nouveau les investisseurs étrangers
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik