Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le problème de Ioukos n'a pas été soulevé au cours des pourparlers entre les premiers ministres russe et français

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    PARIS, 10 décembre - RIA-Novosti. Le problème de Ioukos n'a pas été soulevé au cours des pourparlers entre les premiers ministres russe et français.

    Ainsi que l'a indiqué Jean-Pierre Raffarin lors d'une conférence de presse, la position de la France à ce sujet est bien connue. Les Français respectent les procédures judiciaires en cours. C'est pourquoi le premier ministre a refusé de faire des commentaires.

    Le chef du gouvernement russe Mikhaïl Fradkov a pour sa part confirmé que cette question n'avait pas été débattue, tout en soulignant qu'elle était largement discutée dans les médias.

    Selon lui, sans évoquer le thème de Ioukos, les deux hommes ont fait ressortir que la Russie avait créé une atmosphère favorable au renforcement de la coopération entre les milieux d'affaires.

    Mikhaïl Fradkov a également fait savoir que la Russie était prête à examiner la possibilité de simplifier les procédures fiscales et douanières à l'égard des équipements pour les automobiles françaises Renault à la condition qu'une partie des pièces détachées soit fabriquée en Russie.

    Dans cet objectif, le ministère russe du Développement économique et du Commerce envisage de signer un accord d'investissements avec la France.

    Lire aussi:

    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    Affaire Ioukos: les ex-actionnaires retirent la plainte contre la Russie en Belgique
    Ioukos: les ex-actionnaires renoncent aux actifs russes, la justice russe confirme
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik