Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    D'ici à 2008 la politique monétaire russe aura pour objectif de ralentir l'inflation

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 14 décembre - RIA-Novosti. Le ministère du Développement économique et du Commerce estime que le principal objectif de la politique monétaire officielle d'ici à 2008 devrait être un ralentissement graduel de l'inflation et son maintien à un bas niveau, lit-on dans le projet de développement économique et social de la Russie à moyen terme (2005 - 2008).

    Ce scénario, estime-t-on au ministère, créera les conditions macro-économiques de base propices au maintien des taux les plus élevés possibles de croissance économique.

    Il est dit dans le document que le gouvernement et la Banque de Russie rechercheront à moyen terme à ramener le taux d'inflation annuel à 7,5-8,5% en 2005, à 6,0-7,5% en 2006 et à 5,0-6,5% en 2007.

    Pour cette même période, le gouvernement fédéral projette de réaliser les mesures visant à contenir la hausse des prix des produits et des services des monopoles naturels, précise le document. En matière de politique des changes, le nivellement des oscillations brusques du cours monétaire qui ne s'expliquent pas par des facteurs économiques objectifs restera un objectif d'importance.

    Au fur et à mesure que se consolidera l'économie russe, la Banque centrale réduira sa présence sur le marché des changes, ce qui, à terme, permettra de passer intégralement au régime du cours monétaire librement flottant, condition importante de l'entière convertibilité du rouble, lit-on dans le document.

    Au nombre des objectifs que le gouvernement et la Banque centrale auront également à réaliser, le ministère du Développement économique et du Commerce cite celui de la stérilisation des interventions en roubles sur le marché monétaire et la promotion du système de refinancement des banques.

    D'autre part, il convient d'utiliser, en qualité de repère dans la politique de nivellement des oscillations du cours de change, le panier composé de deux grandes devises mondiales, le dollar et l'euro, puisque ce panier reflète assez bien le coût effectif du rouble russe par rapport à toutes les devises étrangères ayant une signification pour l'économie russe, estime-t-on au ministère du Développement économique et du Commerce.

    Il faudra en outre améliorer la liquidité des marchés financiers et garantir la hausse de la monétisation du Produit intérieur brut, notamment, grâce aux opérations de la Banque de Russie avec les créances corporatives et grâce à l'atténuation graduelle des restrictions pour les compagnies de gestion qui investissent l'épargne retraite dans des actions, lit-on dans le projet de programme.

    Lire aussi:

    Pourquoi Trump se trompe en analysant l'économie sous le seul prisme du marché
    Vers la stabilité du rouble en 2018-2020?
    L'inflation russe atteint son minimum pour la période postsoviétique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik