Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le production russe de pétrole serait portée à 555 millions de tonnes d'ici 2015

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 14 décembre - RIA-Novosti. Le ministère du Développement économique et du Commerce (MDEC) prédit que la production russe de pétrole sera portée à 555 millions de tonnes par an en 2015.

    "La production de pétrole augmentera grâce à une exploitation plus intense des gisements situés dans le bassin du Timan et de la Petchora et dans la partie centrale de la mer de Barents et grâce à la mise en valeur des ressources de la Sibérie orientale et de la Yakoutie", lit-on dans le programme de développement social et économique à moyen terme rendu public par le ministère sur son site officiel mardi.

    Le programme prévoit des mesures visant à développer les réseaux des oléoducs et à élargir les livraisons d'exportation de pétrole par rail vers les pays d'Asie-Pacifique.

    "Si les réserves nécessaires de pétrole et le niveau requis de rentabilité sont confirmés, on lancera vers cette période la réalisation du projet de construction de l'oléoduc vers Nakhodka (port russe sur le Pacifique, NDLR) avec un détour par la Chine, avec un débit annuel de 80 millions de tonnes", souligne le document.

    Il est également prévu de lancer le chantier de l'oléoduc Sibérie occidentale - mer de Barents (Mourmansk ou Indigua), d'une capacité de transport entre 50 et 70 millions de tonnes de brut par an.

    "Cela permettra de mettre sur pied une nouvelle filière d'exportation vers les marchés européen et américain, de baisser les risques des fournitures réalisées aujourd'hui par les détroits turcs, et de procéder au remplacement des exportations de brut par le rail et par d'autres types de transport", lit-on dans le rapport du ministère.

    Les livraisons de pétrole par ce dernier oléoduc pourraient commencer après 2010 et le brut qui sera exporté par cette canalisation proviendra essentiellement du bassin du Timan et de la Petchora, de Sibérie occidentale et en partie du Kazakhstan, par le biais du réseau de Transneft", souligne le programme ministériel.

    En fonction du choix du tracé, la réalisation de ce projet demandera entre 5 et 12 milliards de dollars d'investissements, selon les calculs préliminaires.

    De 2005 à 2015, il faudra investir dans la production de pétrole près de 140 milliards de dollars et, compte tenu de la réalisation des projets de transport, entre 156 et 163 milliards de dollars.

    Compte tenu de la réalisation des projets d'avenir, la part des oléoducs dans les exportations globales de brut pourrait augmenter et passer de 77,5% en 2003 à 94,5% en 2015, ont encore estimé les experts du ministère du Développement économique et du Commerce.

    Lire aussi:

    La Chine a importé 100 M t de pétrole russe
    Pétrole: la Banque mondiale prévoit une hausse des prix en 2018
    Conflit avec la Corée du Nord: vers un nouveau choc pétrolier?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik