Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le juge de Houston reprend l'examen de l'affaire Ioukos

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    WASHINGTON, 16 décembre. /De notre correspondant Arkadi Orlov/. La juge du tribunal des faillites de Houston (Etat du Texas), Leticia Clark, a fixé à jeudi matin le début de l'audition de la demande de "suspension" de toutes les opérations sur les actifs de Ioukos.

    L'agence RIA Novosti en a été informée par l'assistante de la juge, Maria Rodriguez, qui a ajouté que Leticia Clark reviendrait à l'affaire Ioukos jeudi matin (à 17h30, heure de Moscou).

    Maria Rodriguez a fait remarquer que la séance prochaine pourrait durer toute la journée de travail de jeudi.

    L'assistante a dit d'autre part que jeudi Leticia Clark mettrait en mouvement une procédure reconventionnelle qui permettrait aux créanciers du groupe pétrolier de contester les éléments de la demande introduite par Ioukos auprès du tribunal de Houston.

    La juge fera démarrer aussi une série de procédures juridiques complémentaires nécessaires à l'examen de la demande de Ioukos d'assurer la protection des créanciers, a expliqué Maria Rodriguez.

    Le géant pétrolier russe a introduit de plein gré auprès tribunal des faillites de Houston une demande de réorganisation d'après la loi américaine sur la faillite, est-il indiqué dans un communiqué de presse publié sur le site Internet officiel de Ioukos (version anglaise). Dans ce document il est souligné que les dirigeants de la société continuent à gérer son activité et sa propriété.

    Ioukos demande de prendre un arrêt provisoire pour stopper la vente aux enchères de Iouganskneftegaz fixée le 19 décembre. La société veut que cette décision protège les intérêts de tous ses actionnaires, est-il précisé dans le communiqué de presse daté du 14 décembre et estampillé à Houston.

    La loi américaine sur la faillite étend sa juridiction internationale à la propriété du débiteur, est-il souligné dans le document.

    Ioukos possède des propriétés et effectue des opérations commerciales à Houston d'où, entre autres, son directeur financier dirige l'activité de la société, lit-on plus loin dans le document.

    "La démarche que nous avons entreprise aujourd'hui est notre moyen ultime de protéger les droits de nos actionnaires, de nos employés et de nos clients. Malheureusement, nous sommes convaincus que c'est le seul moyen qui nous reste", a souligné le président du conseil d'administration de Ioukos, Steven Theede, dont une déclaration est citée dans le communiqué de presse.

    Lire aussi:

    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    Affaire Ioukos: les ex-actionnaires retirent la plainte contre la Russie en Belgique
    Ioukos: les ex-actionnaires renoncent aux actifs russes, la justice russe confirme
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik