Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Ministre des Affaires étrangères: L'affaire Youkos ne sort pas du cadre juridique et sera réglée selon les lois russes

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 17 décembre - RIA Novosti. "L'affaire Youkos ne sort pas du cadre juridique et sera réglée selon les lois russes, a déclaré devant les journalistes le ministre des AE de Russie Serguei Lavrov.

    " D'aucuns souhaiteraient à l'évidence que les événements (concernant l'affaire Youkos) soient couverts par les médias de façon à créer une atmosphère de tension exacerbée entre la Russie et l'Occident, voire même de remettre en cause les perspectives du climat d'investissements en Russie ", a dit Serguéi Lavrov.

    Ces tentatives ont une connotation politique et idéologique marquée, estime le chef du MAE russe.

    Selon une source au gouvernement de la Fédération de Russie, Gazprom doit absolument étudier minutieusement les éventuelles conséquences du verdict du tribunal américain.

    "Gazprom et ses consultants doivent évaluer attentivement les conséquences du verdict prononcé par le tribunal texan", a dit la source, qui a requis l'anonymat, dans un entretien accordé vendredi aux journalistes.

    La source a commenté la décision adoptée par le tribunal de Houston, dans le cadre de déclaration de faillite de Youkos, de geler provisoirement les opérations avec les actifs du groupe pétrolier russe, et notamment de prendre un arrêt provisoire sur la vente aux enchères de Youganskneftegaz, principale filiale extractive de Youkos.

    "En tant que compagnie opérant et s'apprêtant à opérer dans le monde entier, Gazprom ne pourra vraisemblablement pas ignorer cette initiative juridique", a expliqué la source.

    La source n'a pas précisé comment la nouvelle situation pourrait influer sur l'activité courante de Gazprom, mais elle a attiré l'attention sur la "composante réputation", qui joue également un rôle important dans la capitalisation de la compagnie.

    Le partenaire de la firme juridique John Tyner&partners, Valéri Toutykhine, a déclaré à RIA Novosti que "le tribunal texan n'est pas habilité à interdire directement aux banques de financer Gazpromneft".

    Par ailleurs, il n'a pas exclu que les banques occidentales puissent hésiter à financer Gazpromneft. "Les banques occidentales craindront de financer Gazpromneft", a noté Toutykhine. Cependant, tout dépend de la forme du financement. Par exemple, demain, "Gazprom peut adopter un nouveau programme de développement sur 10 ans et obtenir à cet effet un crédit de 10 milliards de dollars".

    Lire aussi:

    L’Europe est prête à tromper les USA au nom de Nord Stream 2
    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    Les sanctions US n'empêcheront pas de réaliser le projet Nord Stream 2
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik