Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Guerman Gref insiste sur une prompte réforme de structure de Gazprom

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 17 décembre - RIA-Novosti. Le ministre du Développement économique et du Commerce (MDEC), Guerman Gref insiste sur la nécessité d'une prompte réforme de structure au sein du holding public gazier Gazprom.

    Prenant la parole vendredi à la réunion du bureau du Service fédéral des Douanes, Gref a annoncé que le gouvernement projetait de poursuivre sa politique de démantèlement des monopoles.

    "Tous les monopoles, à l'exception de Gazprom, passent aujourd'hui par des réformes de structure. Des débats énergiques se poursuivent au sujet de Gazprom et j'espère qu'ils déboucheront sur des décisions concrètes", a souligné le ministre.

    "Tôt ou tard, cette réforme aura lieu (à Gazprom également, NDLR) car un géant aussi inefficace que Gazprom ne peut exister longtemps dans son aspect actuel. Soit il dure jusqu'au premier effondrement des cours du pétrole - alors, cette réforme de structure nous coûtera bien plus cher, - soit nous saurons accomplir cette réforme dans un contexte plus propice, comme c'est le cas aujourd'hui".

    Le ministre russe du Développement économique et du Commerce a cité le problème des déclarations en douane comme un des problèmes clefs du Service.

    "Nous ne voulons pas du tout faire du système électronique (du dépôt des déclarations) un outil de gestion réel. Il faut que le système lui-même soit refait, afin que nous ayons la possibilité d'évaluer la valeur douanière de chaque marchandise", a dit Guerman Gref.

    Selon lui, le système actuel d'évaluation rend parfois possible de minimiser la valeur douanière d'une marchandise de plus de 1 400% et cette minimisation a lieu, essentiellement, "grâce à des facteurs objectifs".

    Guerman Gref a soulevé le problème des cadres. "Je vous demande de ne pas vous soumettre aux pressions de groupes d'intérêts, là, je vous garantis mon soutien total", a déclaré le ministre.

    "Je vous demande de nous informer si les personnes qui n'ont rien à voir avec votre service tentent de s'ingérer dans le processus de régulation douanière", s'est adressé le ministre aux représentants du Service fédéral des douanes qui assistaient à la réunion. "Nous ferons tout pour leur faire perdre les postes élevés qu'elles occupent ou leur faire perdre le goût de s'ingérer dans nos affaires".

    Guerman Gref a invité les représentants du Service fédéral des douanes à "rester indépendants" et à "se guider uniquement sur la loi" en procédant à la nomination de responsables.

    Lire aussi:

    Le bitcoin scindé en deux cryptomonnaies distinctes
    «Pour rester vivante», l'Onu doit se perfectionner, a déclaré Lavrov
    Derrière les élections, le spectre des «réformes» Macron
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik