Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Qui a acheté de la filiale de Ioukos ?

    Economie
    URL courte
    0 120
    MOSCOU, 20 décembre - RIA Novosti. La vente aux enchères de Iouganskneftegaz, la principale entreprise de production de Ioukos, a été validée.

    "Les 43 actions ordinaires de Iouganskneftegaz sont vendues. L'acquéreur est la société Baïkalfinansgroup", a annoncé hier lors d'une conférence de presse le président de la commission des enchères, Iouri Savvine.

    Le président par intérim du Fonds de gestion des biens fédéraux, Iouri Petrov, n'a pas pu préciser la personne dont les intérêts étaient représentés par Baïkalfinansgroup enregistré à Tver, centre administratif régional, au nord-ouest de Moscou.

    "Il est douteux qu'on puisse répondre à cette question. C'est une surprise pour nous tous. Nous ne savons rien sur cette société", a-t-il déclaré avant d'ajouter que le Fonds des biens fédéraux n'avait reçu aucun document du tribunal de Houston concernant Iouganskneftegaz.

    Ioukos avait demandé au Tribunal des faillites du district sud du Texas (division Houston) de prendre un arrêt visant à empêcher la vente de Iouganskneftegaz. Le tribunal avait fait droit à cette demande.

    "Le Fonds des biens fédéraux n'a pas reçu les documents du tribunal de Houston. C'est par la presse que nous avons appris sa décision", a dit Iouri Petrov.

    "Cependant, même si ces documents nous étaient parvenus, cette décision ne serait pas obligatoire et n'aurait qu'un caractère de recommandation", a-t-il précisé.

    Le chef de la Direction principale du ministère de la Justice pour Moscou, Alexandre Bouksman, a informé que compte tenu de la vente de Iouganskneftegaz, la dette de Ioukos se monte à 83,5 milliards de roubles (1 dollar US = 27,88 roubles).

    Valeri Souvorov qui a présidé la vente de Iouganskneftegaz a expliqué que Baïkalfinansgroup avait fait du coup monter de cinq crans le prix de départ fixé à 8,6 milliards de dollars.

    Le second intervenant, Gazpromneft, n'a pas renchéri.

    Le paquet d'actions de Iouganskneftegaz a donc été vendu pour 260 753 447 303 roubles 18 kopecks.

    Interrogé par les journalistes, Alexandre Bouksman n'a pas exclu qu'au cas où Baïkalfinansgroup serait incapable de payer le prix de Iouganskneftegaz, le paquet d'actions pourrait être dévolu à l'Etat.

    Sur ces entrefaites, la China National Petroleum Corporation (CNPC) se refuse à commenter le bilan des enchères.

    Son porte-parole officiel, Bo Jianguo, a dit à RIA Novosti qu'il n'avait pas de "nouvelles informations" qu'il pourrait communiquer aux médias.

    La presse chinoise a consacré aujourd'hui de nombreux commentaires à la vente de Iouganskneftegaz à Baïkalfinansgroup. De l'avis général des experts chinois, cette dernière société représente vraisemblablement les intérêts d'un groupe russe.

    Le journal Meiri jingji xinwen note que "la reprise en main par l'Etat de l'industrie pétrolière russe est un élément essentiel de la stratégie russe actuelle de création d'un Etat puissant". De l'avis de l'expert du journal, la participation de sociétés étrangères à ce processus est très peu probable.

    Un autre journal chinois, Dongfang zaobao, se range de ce point de vue. Les sociétés chinoises, dont la CNPC, ne pourront pas s'adjuger des actifs de Ioukos, conclu l'expert du quotidien.

    Lire aussi:

    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    Affaire Ioukos: les ex-actionnaires retirent la plainte contre la Russie en Belgique
    La justice française débloque 300 M EUR dus par Arianespace à Roskosmos
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik