Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Tous les russes victimes du national-socialisme à l'époque de la Deuxième guerre mondiale toucheront une indemnité en espèces

    Economie
    URL courte
    0 0 01
    MOSCOU, 20 décembre - RIA Novosti. La Fondation de la compréhension et de la réconciliation qui a le statut d'établissement d'Etat et la Sberbank (Caisse d'Epargne) procèdent ce lundi à la distribution d'une nouvelle tranche d'aide matérielle aux citoyens de Russie victimes du national-socialisme à l'époque de la Deuxième guerre mondiale, lit-on dans leur communiqué de presse conjoint.

    Les ressources nécessaires sont mises à disposition par la fondation allemande "Mémoire, Responsabilité et Avenir".

    Dans le cadre de cette tranche, l'aide matérielle qui se monte à 92 millions d'euros sera distribuée à plus de 67 000 personnes.

    "C'est la plus importante de toutes les tranches jamais versées par la fondation allemande à la Russie. Elle constitue la dernière étape des versements qui a débuté le 11 octobre 2004", lit-on plus loin dans le document.

    Les versements sont opérés dans 77 régions du pays, de Kaliningrad à l'Ouest à Vladivostok à l'Est, par plus de sept mille succursales de la Sberbank.

    La date de versement, le montant de l'indemnité et l'adresse du guichet où elle peut être retirée sont indiqués sur l'avis que la Fondation de la compréhension et de la réconciliation a expédié à chaque bénéficiaire de l'aide.

    La distribution d'aide matérielle aux victimes du national-socialisme pendant la Deuxième guerre mondiale doit être achevée en mai 2005, pendant les festivités consacrées au 60e anniversaire de la Victoire dans la Grande guerre patriotique. Les ayants droit peuvent faire valoir leur droit à l'indemnité jusqu'au 30 septembre 2006.

    Lire aussi:

    Hillary Clinton soupçonnée de corruption
    Arabie saoudite et Emirats versent 100 M USD à la fondation d’Ivanka Trump
    La charité corrompue: le Congrès US appelle à enquêter sur les «liens Clinton-Russie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik