Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Une déclaration "hâtive" du Département d'Etat américain sur "Youganskneftegaz"

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 21 décembre - RIA-Novosti. Valeri Draganov, président du Comité de politique économique de la Douma (chambre basse du parlement russe), a qualifié de hâtive la déclaration faite par le Département d'Etat américain sur les résultats de la vente aux enchères du paquet d'actions de "Youganskneftegaz".

    Le Département d'Etat américain " a fait, une fois de plus, une déclaration hâtive", a déclaré mardi Valeri Draganov dans une interview à RIA-Novosti.

    Parlant de la vente aux enchères de "Youganskneftegaz", le député a fait remarquer: "Tout a été fait selon la loi, conformément aux dispositions qui défendent le droit du propriétaire".

    Selon lui, le système législatif aussi bien des Etats-Unis que de la Russie prévoit que les propriétaires authentiques de la compagnie restent inconnus au cours de la vente aux enchères.

    Richard Boucher, porte-parole du Département d'Etat américain, a déclaré lundi que la vente aux enchères de "Youganskneftegaz" qui a eu lieu dimanche n'avait pas contribué à la confiance envers les opérations commerciales en Russie.

    "Nous nous attendions à une décision concernant YOUKOS permettant d'appliquer les lois sur l'imposition, mais aussi permettant d'éviter de causer un préjudice aux investisseurs, aux créditeurs et aux employés (de la compagnie). Nous n'estimons pas que la vente aux enchères a été un pas dans ce sens", a dit Richard Boucher.

    Valeri Draganov a reconnu que l'histoire concernant la compagnie durait très longtemps en retenant un vif intérêt en Russie et à l'étranger et qu'elle suscitait des questions de savoir qui est effectivement propriétaire de "Baïkalfinansgroup" qui a acquis "Youganskneftegaz".

    Le député a exprimé l'espoir que tout serait bientôt mis à sa place, qu'un "gentleman respectable qui s'est trouvé au moment opportun à l'endroit approprié se présenterait et mettrait les "points sur les "i".

    Selon la loi, les propriétaires authentiques de la compagne ne sont pas obligésde se présenter, mais "il existe une certaine éthique", estime Valeri Draganov.

    "La société peut et doit connaître le propriétaire de la compagnie, puisqu'il s'agit du sous-sol. Mais cette question est plutôt éthique que juridique", a résume Valeri Draganov.

    Lire aussi:

    Ukraine: un petit-déjeuner avec la vice-ministre de l'Intérieur adjugé pour 423.000 USD
    1 M EUR pour la «montre de Poutine»: une ruse absolue, selon le Kremlin
    Un Renoir volé un jour avant une vente aux enchères dans les Yvelines
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik