Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    MOSCOU ET PEKIN POURSUIVRONT LA COOPERATION ENERGETIQUE EN 2005

    Economie
    URL courte
    0 110
    MOSCOU, 21 décembre - RIA-Novosti. En 2005 également, la Russie et la Chine poursuivront leur coopération dans le domaine de l'énergie et des constructions mécaniques, a annoncé lundi à Moscou Vadim Zingman, directeur adjoint du secteur de régulation des activités économiques extérieures du Département douanier du ministère du Développement économique et du Commerce.

    "Nous estimons que le chiffre d'affaires record des échanges russo-chinois à 20 milliards de dollars enregisté en 2004 doit être dépassé en 2005", a-t-il notamment souligné prenant la parole au cours d'un séminaire russo-chinois.

    Aux termes d'un plan entériné, des entreprises russes prendront part l'an prochain à plusieurs grosses expositions industrielles en Chine. Moscou et Pékin ont d'autre part convenu de soutenir les projets conjoints portant sur la création en commun de centrales nucléaires flottantes et les livraisons en Chine de moyens de transport russes, dont des véhicules automobiles, des équipements pétroliers et miniers, ainsi que des équipements de haute technicité pour les chemins de fer chinois.

    L'un des résultats tangibles des travaux du séminaire de Moscou a été la signature mardi entre le groupe russe Silovye-Mashiny et la société chinoise Technoimport du protocole de coopération dans la construction de centrales thermiques en Chine. Aux termes de ce protocole, le plan de construction de la centrale Yiming (troisième tranche) sera incorporé dans l'accord de coopération dans le cadre du projet de construction de la centrale Weijiamiao, conclu le 25 mai 2004.

    Les parties ont entériné le plan de travaux dans le cadre de ce projet et fait savoir leur intention de le porter sur la liste des ouvrages cités par l'Accord russo-chinois sur l'amortissement du solde positif chinois dans les échanges entre l'ex-URSS et la RPC en règlements clearing, en date du 4 janvier 1995.

    Actuellement, les gouvernements de la Russie et de la Chine négocient l'approbation du schéma et des délais d'amortissement des dettes soviétiques vis-à-vis de la Chine et dont le montant pourrait se monter à près de 300 millions de francs suisses. Les ouvrages civils que la Fédération de Russie projette de créer en République populaire de Chine pourraient entrer dans le schéma de cet accord.

    Lire aussi:

    Le dossier nord-coréen n’est-il qu’un prétexte pour une guerre commerciale contre Pékin?
    La Chine construit sa première base militaire à l’étranger
    Quand la Russie et la Chine se lancent dans la bataille médiatique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik