Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Siemens aidera la Russie à se doter de son propre train à grande vitesse

    Economie
    URL courte
    0 0 01
    SCHLESWIG, 21 décembre - RIA Novosti. Le patron de Chemins de fer de Russie (RZD), Guennadi Fadeev, a déclaré devant les journalistes que le prototype de train à grande vitesse (TGV), développé et créé conjointement avec la compagnie allemande Siemens, ferait son apparition à la fin de 2007.

    Guennadi Fadeev a précisé que ce serait le même type de train que celui qui a transporté mardi matin Vladimir Poutine et les membres de la délégation russe de Schleswig à Hambourg.

    Le premier lot de dix rames de TGV devrait effectuer la liaison Moscou-Saint-Pétersbourg. Ces trains seront capables de développer une vitesse de 350 km/h. Le second lot de trains à grande vitesse roulera à 250-300 km/h entre Moscou et Helsinki.

    D'autre part, ces TGV sont également prévus pour rallier les mégalopoles russes, par exemple Moscou - Nijni-Novgorod - Rostov-sur-le-Don - Omsk - Novossibirsk - Ekaterinbourg. "La liaison TGV Moscou-Kiev est également à l'étude", a ajouté G.Fadeev.

    Le patron de RZD a expliqué le choix de Siemens par le fait que c'est la seule des trois grandes compagnies mondiales à avoir accepté les conditions de Chemins de fer de Russie. Siemens transférera intégralement à la Russie ses technologies de production et sa documentation technique. Le prototype de train à grande vitesse sortira des chaînes de l'Usine de locomotives de Moscou.

    Répondant aux questions des journalistes qui demandaient si l'infrastructure des voies ferrées russes permettrait la circulation de trains à grande vitesse, le ministre des Transports, Igor Lévitine, a répondu qu'il ne voyait là aucun problème majeur. "Les trains circulent déjà entre Moscou et Saint-Pétersbourg à la vitesse de 200 km/h", a dit le ministre.

    Igor Lévitine a ajouté que les ministres des Transports de Russie, d'Allemagne, de Lituanie et de Pologne se rencontreraient en février 2005 à Kaliningrad. Lors de cette rencontre, les quatre ministres s'efforceront de régler le problème du transport de fret vers la région de Kaliningrad.

    En ce qui concerne plus particulièrement les ententes russo-allemandes, Igor Lévitine a noté que la partie allemande participerait à la construction de l'autoroute Moscou-Saint-Pétersbourg.

    Lire aussi:

    Le TGV reliant Pékin et Shanghai devient le plus rapide au monde
    Ekaterinbourg Arena: ce qui attend le stade après le Mondial 2018
    Mondial 2018: dépêchez-vous de réserver un billet de train gratuit
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik