Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Mikhaïl Fradkov rappelle la nécessité de doubler le PIB

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 22 décembre - RIA Novosti. Le premier ministre russe Mikhaïl Fradkov a déclaré que doubler le PIB reste un problème d'actualité.

    "Dans le programme de développement socio-économique couvrant la période jusqu'en 2008 nous devons indiquer ce que nous aurons en 2008. L'objectif consistant à doubler le PIB figure toujours à l'ordre du jour", a dit le premier ministre dans son intervention ce mercredi à la réunion du gouvernement consacrée à l'examen du programme de développement socio-économique du pays à moyen terme.

    Il a cerné plusieurs éléments essentiels de la réalisation de ce programme en attirant l'attention sur la nécessité de jumeler ce document au message du président à l'Assemblée fédérale et aux principaux axes d'activité du gouvernement.

    "Dans son message le président a formulé les objectifs que doit remplir le gouvernement. Le programme de développement à moyen terme contient les plus grandes priorités du développement du pays", a dit Mikhaïl Fradkov.

    Les stratégies des ministères doivent s'intégrer de façon harmonieuse dans le programme à moyen terme, a-t-il déclaré.

    L'un des objectifs principaux à moyen terme consiste, de l'avis du premier ministre, à surmonter le retard technique et à créer des avantages concurrentiels nouveaux pour l'économie russe. Non seulement les diverses branches, mais également les différentes entreprises, y compris celles fondées sur le partenariat entre le secteur privé et l'Etat, doivent apporter leur contribution au développement du pays, a-t-il déclaré.

    "En dehors de la politique macro-économique, il ne faut pas oublier la micro-économie car les entreprises doivent faire leur apport à la croissance économique du pays", a dit Mikhaïl Fradkov.

    Le programme de développement socio-économique à moyen terme est débattu aujourd'hui avec le plan de conception de projets de loi pour 2005 et avec celui des réunions du gouvernement pour la première moitié de l'année prochaine, a-t-il dit.

    "Ce n'est pas un fait du hasard. Ces questions doivent se compléter mutuellement et on peut les considérer, dans le contexte général, comme une instruction d'agir", a dit le premier ministre.

    "Nous n'avons pas le temps de faire durer l'examen de ces questions. Il faut achever sans tarder le travail d'établissement du programme en le synchronisant avec les principaux aspects de la conception de projets de loi et avec le plan des réunions du gouvernement", a déclaré le premier ministre.

    Lire aussi:

    Vice-Premier ministre criméen: la Crimée coopère économiquement avec plus de 60 pays
    La Russie «responsable» de la menace nord-coréenne? Un sénateur russe réagit
    Combien pèsera le «plan Marshall pour l'Ukraine» sur le budget européen?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik