Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les sénateurs indécis sur la nécessité de s'intéresser à Baïkalfinansgroup

    Economie
    URL courte
    0 201
    MOSCOU, 22 décembre - RIA Novosti. Les opinons divergent parmi les sénateurs russes quant à la question de savoir si le Conseil de la Fédération doit s'intéresser à l'origine de la compagnie Baïkalfinansgroup. C'est ce qui ressort d'un entretien entre les parlementaires et le correspondant de RIA Novosti.

    Le président du Comité de la chambre haute pour les questions de l'autogestion locale, Léonid Roketski, est convaincu que les sénateurs doivent soulever cette question.

    Léonid Roketski a exprimé l'espoir que derrière Baïkalfinansgroup se cache en réalité la société Sourgoutneftegaz.

    "Je souhaite que ce soit Sourgoutneftegaz. Il me semble que pour les pétroliers de Sibérie Occidentale, l'acquisition de Youganskneftegaz par Sourgoutneftegaz serait le signe qu'il existe une justice suprême dans le règlement de ce problème. Ceci aplanirait non seulement les difficultés financières de Youganskneftegaz, mais apporterait une solution optimale aux problèmes sociaux, éthiques et moraux qui se posent", a dit Léonid Roketski (ancien gouverneur de la région pétrolifère de Tioumen).

    Le premier vice-président de la commission du Conseil de la Fédération pour la concertation avec la Cour des comptes, Serguéi Ivanov, estime au contraire que la chambre haute ne doit présenter aucune requête officielle concernant Baïkalfinansgroup.

    "A quoi bon formuler des requêtes qui demeureront sans réponse. Je ne suis pas partisan de faire des vagues", a dit le sénateur.

    Selon Serguéi Ivanov, l'Etat dispose de leviers, c'est aux organes du fisc de démêler cette question. "De plus, tout le monde n'est en mesure de débourser 1,5 milliard de caution, cet argent est donc forcément garanti par quelque chose", a également souligné le président de la commission.

    Le président de la commission du Conseil de la Fédération pour les monopoles naturels, Mikhail Odintsov, pense que les "requêtes ne seraient pas juridiquement fondées. Il ne pourrait s'agir que de satisfaire sa curiosité".

    "Je serais curieux de savoir à quel groupe financier cette compagnie est affiliée, de quelle façon une composante aussi importante de l'économie russe a pu aboutir entre les mains d'un groupe inconnu au bataillon et que l'on cherche à identifier depuis plusieurs jours. J'aimerais vraiment bien savoir à qui appartient aujourd'hui Youganskneftegaz", a dit Mikhail Odintsov.

    Par la même occasion, le sénateur a souligné qu'il n'existait aucun motif légal de s'interroger sur la compagnie. "La moitié de notre économie est gérée par des groupes inconnus de tous, dont la majorité sont des compagnies off-shore. Avec ce type d'approche, une vie suffirait à peine à débusquer ces compagnies", a dit le président de la commission.

    Le chef du comité du Conseil de la Fédération pour les ressources naturelles et la protection de l'environnement, Viktor Orlov, a noté qu'il ne pouvait même pas se "faire une idée des personnes physiques qui ont réussi à quatre ou cinq à faire une acquisition que Gazprom lui-même aurait difficilement pu se permettre".

    Viktor Orlov, a par ailleurs noté que cette question ne l'intéressait que dans la mesure où cette compagnie est amenée à jouer un rôle d'opérateur dont dépendra le niveau d'extraction du pétrole, ainsi que le destin de dizaines de milliers de personnes.

    Le chef du comité est persuadé que les organisateurs de la vente aux enchères et le fisc disposent de tous les renseignements indispensables sur l'acquéreur et sont tenus de rendre publiques ces informations.

    Le premier vice-président du comité du Conseil de la Fédération pour les marchés financiers et la circulation monétaire, Galina Bouslova, a déclaré qu'elle n'avait "aucune question à poser. Si la compagnie (Baïkalfinansgroup) est juridiquement capable et dispose des garanties financières appropriées, elle peut faire tout ce qu'elle veut. Je ne comprends pas pourquoi on fait tant de bruit autour de cette affaire", a dit G.Bouslova.

    Lire aussi:

    La Russie envisage-t-elle de rouvrir des bases militaires au Vietnam et à Cuba?
    Accord iranien: le Sénat russe prépare un appel au groupe des Six
    La charité corrompue: le Congrès US appelle à enquêter sur les «liens Clinton-Russie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik