Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Vladimir Poutine s'étonne de la décision du tribunal américain sur la vente de Iouganskneftegaz

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 23 décembre - RIA Novosti. Vladimir Poutine a déclaré son étonnement face à la décision du tribunal américain relative à la vente aux enchères de Iouganskneftegaz, principale unité de production de Ioukos.

    "Lorsque je lis la décision du tribunal du Texas où la juge demande "pourquoi la Russie ne ferait-elle pas reporter à plus tard la vente de Iouganskneftegaz", cela m'étonne. Je ne suis pas sûr qu'elle (la juge) sache où se trouve la Russie", a-t-il dit en répondant à la question d'un journaliste du service russe de BBC lors de sa conférence de presse au Kremlin.

    Vladimir Poutine a cité un vieil adage latin : par imparem non habet imperium.

    "Du point de vue du droit international, c'est le non-respect absolu de la courtoisie internationale qui n'est pas une notion morale mais juridique du droit privé international", a souligné le chef de l'Etat russe.

    "Nous considérons que les relations internationales doivent être bâties sur l'égalité et le respect de la souveraineté de tous les Etats participant aux relations internationales. Je tiens à le répéter : une telle approche est partagée pratiquement par tous les membres de la communauté internationale", a dit le président russe.

    Vladimir Poutine a de nouveau déclaré que la vente aux enchères de Iouganskneftegaz était conforme aux normes du droit international et du droit russe.

    "En ce qui concerne cette affaire, elle a été conclue en fait dans le strict respect de la loi russe et de toutes les normes du droit international et des engagements internationaux que la Fédération de Russie a contractés dans le cadre des documents que nous avions signés avec nos collègues sur l'arène internationale", a dit Vladimir Poutine.

    "Je ne vois aucun problème ici", a-t-il conclu.

    Lire aussi:

    Macron: «Je respecte Vladimir Poutine»
    Poutine souhaite que la rencontre avec Trump soit fructueuse
    Macron, Poutine: qui respecte qui?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik