Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    En 2005 le montant des investissements faits dans l'électroénergétique russe atteindra 5,3 milliards de dollars

    Economie
    URL courte
    0 101
    MOSCOU, 24 décembre - RIA Novosti. En 2005 le montant des investissements faits dans l'électroénergétique russe atteindra 5,3 milliards de dollars, a déclaré dans son intervention à la réunion du gouvernement le ministre de l'Industrie et de l'Energie Viktor Khristenko.

    La branche a besoin d'investissements quatre fois plus importants que leur montant actuel, a-t-il ajouté.

    "Les besoins en investissements pour la période jusqu'en 2015 sont estimés à 46-60 milliards de dollars", a dit le ministre.

    Partant de cette estimation, les besoins annuels sont évalués à 4 milliards. "Aujourd'hui 0,6 milliard environ est dépensé pour la production d'énergie électrique, soit quatre fois moins qu'il est nécessaire", a précisé le ministre pour souligner la faible efficacité de la branche.

    "L'efficacité des centrales alimentées en gaz est deux fois plus basse chez nous qu'en Europe qui consomme pourtant du gaz russe", a indiqué Viktor Khristenko.

    Le ministre a évoqué aussi le vieillissement incessant des centrales électriques russes.

    Il voit le règlement du problème dans la création d'un marché compétitif et dans la transmission des centrales thermiques à des investisseurs privés pour encourager un afflux de fonds dans le secteur.

    Le ministre a cependant fait remarquer que "la mise en route de ces mécanismes demande du temps" et a proposé, pour la période de transition 2005-2007, de garantir les investissements. Pendant ce temps, il est proposé de "mettre en service de petites centrales d'une puissance totale de 4 mégawatts".

    "Il est nécessaire de mettre en route un mécanisme de garantie des investissements qui permettrait aux intervenants sur le marché de couvrir eux-mêmes tous les risques", a dit le ministre.

    En 2008 et 2009, il est possible de créer un marché qui garantirait lui-même les investissements, affirme le ministre qui estime que tous les risques de la restructuration de l'industrie de l'électricité sont d'ores et déjà calculés.

    "La gestion des risques est l'élément primordial de la restructuration de l'électroénergétique", a-t-il répondu au premier ministre Mikhaïl Fradkov qui lui demandait si les risques sociaux, technologiques et politiques de la réforme étaient connus et évalués.

    "Les risques technologiques liés aux unités de production, aux réseaux de transport et aux scénarios d'évolution des prix ont été analysés au niveau des modèles et des calculs. En ce qui concerne les risques sociaux et juridiques, tout le travail de restructuration implique la mise en évidence et la couverture de ces risques au moyen d'un système de régulation par des contrats bilatéraux", a expliqué Viktor Khristenko.

    Lire aussi:

    L’Arabie saoudite et la Chine comptent créer un fonds d’investissement de 20 mds USD
    Top-10 des pays qui attirent le plus d'investissements directs à l'étranger
    La Russie investira 22 mds USD dans la construction de la centrale turque d’Akkuyu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik