Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les nouvelles négatives empêchent l'indice RTS de se maintenir au-dessus des 600 points

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 29 décembre - RIA-Novosti. Les nouvelles négatives et l'approche des fêtes du Nouvel An ont empêché mercredi l'indice RTS de se maintenir au-dessus de la barre des 600 points. "Sûrement, nous n'aurons pas de rallye du Nouvel An", constate Alexandre Potavine, chef du département des analyses à la compagnie de négociation NetTrader.ru. Selon lui, la baisse des cours du pétrole, de nouvelles revendications fiscales à Vympelcom et le défaut de paiement de Yukos ont constitué un fond pour cette chute du marché.

    Dès la première moitié de la journée, celui-ci manifestait en effet une dynamique négative : les investisseurs fermaient les postions déjà formées et fixaient les bénéfices.

    Alexeï Logvine, analyste de la compagnie d'investissements Interfintrade, explique cette tendance baissière par une longue interruption dans les adjudications et l'absence de nouvelles significatives.

    "Vers midi, la chute du marché, sur fond de modification de la notation de Yukos, s'est épuisée et les cotations se sont stabilisées", souligne l'analyste à la compagnie OLMA, Anton Startsev.

    Dans la deuxième moitié de la journée, l'activité des joueurs n'a pas été grande et l'indice RTS n'a pas réussi à franchir la barre des 600 points.

    "Le marché s'est assoupi en prévision des fêtes", commente l'analyste de Loko-Bank, Oleg Parinov. Il estime qu'après les vacances du Nouvel An ces tendances baissières pourraient reprendre.

    Vers 18h 00 (clôture des adjudications dans le système RTS) l'indice a baissé de 0,26%, à 598,55 points par rapport à la clôture de la veille. Le volume des adjudications sur le marché classique des actions a été de près de 13,9 millions de dollars.

    Seules les actions de NorNickel ont gagné en valeur (+0,74%). Les titres de Yukos ont perdu 15,33%, ceux de RAO EES 0,53%, ceux de Rostelecom 1,36% et ceux de Surgutneftegaz 0,97%. Les transactions sur les titres de RAO EES (électricité) et de Lukoil (pétrole) ont constitué en volumepresque la moitié du chiffre d'affaires du marché de mercredi.

    Lire aussi:

    Le spectre de Trump continue de hanter les bourses européennes
    Le baril de pétrole dépasse les 60 dollars: et s'il grimpait jusqu'à 80 dollars?
    Google reconnaît que RT n'a pas enfreint les règles de YouTube
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik