Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Iouganskneftegaz deviendra une entité publique séparée

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 30 décembre - RIA Novosti. La fusion de Gazprom et de Rosneft ne concernera pas les actifs de Iouganskneftegaz. Cela ressort d'un commentaire du ministre russe de l'Industrie et de l'énergie Victor Khristenko dont le texte a été publié sur le site Internet du ministère.

    "La consolidation des actifs de Gazprom et de Rosneft se déroule selon le calendrier établi et sa fin est prévue pour janvier 2005. Iouganskneftegaz ne figure pas parmi les actifs consolidés", a ajouté le ministre.

    Cela s'explique par le fait que l'État n'a pas l'intention d'augmenter sa participation directe dans Gazprom au-delà du bloc de contrôle.

    "Iouganskneftegaz deviendra une entité publique séparée dans laquelle le groupe énergétique chinois CNPC pourrait prendre une part de 20%".

    Le président du directoire de Gazprom Dmitri Medvedev a déclaré jeudi que Iouganskneftegaz ne ferait pas partie des actifs cédés à Gazprom lors de la fusion de Gazprom avec Rosneft.

    En septembre, il a été annoncé que Rosneft deviendrait une filiale de Gazprom. La fusion des deux sociétés prévoit un échange d'actions de Gazprom contre des actions de Rosneft. Après l'échange, la participation de l'État dans le capital de Gazprom sera de 50% plus une action.

    Le 19 décembre dernier, Iouganskneftegaz - principale filiale de production de Ioukos - a été vendue aux enchères à la compagnie Baïkalfinansgroup pour 9,1 milliards de dollars à titre de remboursement de la dette fiscale du groupe. Le 23 décembre, Rosneft annonçait qu'elle venait d'acquérir Baïkalfinansgroup.

    Le ministre russe du Développement économique et du Commerce, Guerman Gref, a annoncé mercredi que les schémas et les délais de la fusion entre Gazprom et Rosneft seraient définis après l'éclaircissement des circonstances de l'acquisition de Iouganskneftegaz par Rosneft.

    Lire aussi:

    Gerhard Schröder pourrait présider le conseil d'administration de Rosneft
    Schröder chez Rosneft: Merkel en colère
    Schröder: «Dans l’avenir, aucun Président russe ne renoncera à la Crimée»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik