Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Augmentation du débit du passage ferroviaire russo-chinois au Primorié

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    VLADIVOSTOK, 30 décembre. De notre correspondant Anatoli Ilioukhov. Le trafic marchandises au passage ferroviaire à la frontière russo-chinoise Grodekovo-Suifenghe (secteur de Vladivostok du Chemin de fer d'Extrême-Orient, Primorié) a franchi jeudi la barre des 6 millions de tonnes depuis le début de l'année, a annoncé le chef du Chemin de fer, Viktor Popov.

    De janvier à novembre, a-t-il notamment indiqué, l'accroissement du chiffre d'affaires des exportations russes passant par Grodekovo s'est monté à 9,8%.

    Quant aux marchandises d'importation, il en a été transporté par ce même passage ferroviaire de près de 50% de plus que pendant la période analogue de l'année dernière.

    "L'accroissement du chiffre d'affaires du trafic marchandises s'est positivement répercuté sur le développement de la gare. Dans sa modernisation, il a été investi plus de 120 millions de roubles ces deux dernières années", a souligné Viktor Popov.

    En 2005, a-t-il souligné, on poursuivra les travaux visant à prolonger les voies à la gare Grodekovo-1 et puis les voies à toutes les autres gares afin qu'elles soient en mesure d'accueillir des trains de 71 wagons conventionnels, ce qui permettra de traiter à temps les convois qui franchissent la frontière en direction de la Chine.

    On envisage également la possibilité de poser une deuxième voie sur le tronçon Grodekovo-Suifenghe, d'installer des barrages, des systèmes d'éclairage et de signalisation d'alarme, de procéder à la modernisation de la gare frontalière Sosnovaïa-Pad, en vue de ramener le temps des contrôles des convois de 60 minutes aujourd'hui à 30 minutes.

    Russes et Chinois débattent de la question de l'échange de données électroniques sur le transport de marchandises, a poursuivi Vitali Popov.

    La réalisation de ce programme permettra, entre 2005 et 2008, d'augmenter le débit de la gare à 12 paires de convois par jour, soit à 8,5 millions de tonnes de cargaisons par an. La gare est aussi préparée àaccueillir les convois de wagons-citernes qui transporteront du pétrole sibérien vers la Chine, a ajouté le chef du Chemin de fer d'Extrême-Orient.

    Lire aussi:

    Le chemin de fer russe contournant l’Ukraine bientôt fin prêt
    La gare centrale de Lausanne évacuée suite à une alerte à la bombe
    L’Iran et l’Afghanistan créent un nouveau corridor de transport en Asie Centrale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik