Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Fin 2004, la population russe s'est activement débarrassée des dollars

    Economie
    URL courte
    0 101
    MOSCOU, 17 janvier - RIA-Novosti. Le montant des devises étrangères vendues par la population russe en novembre 2004 a été maximal pour l'année dernière, a annoncé la Banque de Russie dans un communiqué.

    "La baisse de l'offre des devises en espèces par la population, traditionnelle en novembre, a été remplacée en 2004 par sa hausse", lit-on dans l'aperçu de la Banque de Russie. L'offre globale de devises étrangères en espèces s'est montée à 4,7 milliards de dollars, progressant de 18% par rapport à octobre 2004. "Cet indice, ayant atteint sa valeur maximale pour 2004, a dépassé les chiffres de novembre 2002 et 2003 de 1,9 et 1,3 fois respectivement", soulignent les experts de la Banque de Russie.

    En novembre 2004, la population a continué activement à vendre des dollars : l'offre de la monnaie américaine a augmenté par rapport à octobre de 20%, celle de l'euro de 8%. Mais la structure de l'offre globale devise par devise n'a presque pas changé, s'établissant à 88% pour le dollar et à 11% pour la monnaie européenne.

    Quant à la structure de la demande dans le contexte de l'affaiblissement du dollar et du renforcement de l'euro, celle-ci a évolué en novembre 2004 en faveur de l'euro, dont la part a progressé de 8 points de pourcentage, à 21%. Selon la Banque centrale de Russie, la demande de la monnaie américaine a baissé de 14%, celle de l'euro a par contre augmenté de 55%, ayant atteint sa valeur maximale pour 2004, soit l'équivalent de 1 milliard de dollars.

    Les experts de la Banque relève qu'une certaine baisse du cours du dollar face au rouble en novembre 2004 a conduit à une hausse considérable - et non traditionnelle pour ce mois - de l'offre de la devise américaine en espèces. Résultat, la différence entre le volume des devises vendues par les banques aux personnes physiques et le volume des devises achetées par les banques auprès de la population, s'est réduite à sa valeur minimale pour 2004.

    Toujours selon la Banque centrale, lacapacité du marché des devises (volume global des devises étrangères en espèces quelle qu'en soit l'origine, y compris les reliquats de caisse auprès des banques habilitées), a augmenté en novembre dernier par rapport à octobre de 2%, à 9,6 milliards de dollars, le chiffre d'affaires des opérations des personnes physiques de 5%, à 9,7 milliards de dollars, alors que celui du marché interbancaire a reculé de 7%, s'établissant à 4 milliards de dollars.

    Lire aussi:

    L’économie russe a tendance à «se dédollariser»
    L’euro s’envole après la victoire de Macron
    Des hackers nord-coréens s’en prennent aux organisations financières mondiales
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik