Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le capital russe très actif en Azerbaïdjan

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 16 février - RIA-Novosti. En Azerbaïdjan, 390 entreprises et organisations à participation russe sont recensées, lit-on dans un communiqué du ministère russe du Développement économique et du Commerce.

    "De ce total, 117 sont des joint-ventures, 95 entreprises sont à 100% russes, il y a aussi 124 missions et filiales de différentes sociétés russes", souligne le communiqué.

    La neuvième séance de la commission intergouvernementale pour la coopération économique entre les deux pays s'est déroulée lundi sous la présidence du ministre russe de l'Industrie et de l'Energie Viktor Khristenko et du premier vice-premier ministre azerbaïdjanais Abbas Abassov.

    Au cours de cette séance, les parties ont relevé une présence active de compagnies russes dans le secteur énergétique et la coopération efficace menée entre deux sociétés énergétiques, RAO EES et Azerenergi, notamment, dans les livraisons réciproques d'électricité.

    "Il a été recommandé à la Compagnie de production de tubes et à la Société pétrolière publique d'Azerbaïdjan (GNKAR) d'élaborer et de signer un accord de coopération", lit-on dans le communiqué.

    Parmi d'autres projets en voie de réalisation, le document cite la création de la nouvelle entreprise mixte Azneftegazstroy, qui construira et modernisera des ouvrages de l'industrie pétrogazière aussi bien sur le territoire de l'Azerbaïdjan et de la Russie que dans des pays tiers.

    Dans le même temps, Lukoil Overseas Ltd (une filiale à 100% de Lukoil) a annoncé son retrait du projet du projet de Sih-Govsani en Azerbaïdjan.

    "La cause principale de cette décision est la non-conformité des indices économiques obtenus aux normes de rentabilité du projet suite aux dépenses élevées occasionnées par la réhabilitation écologique du terrain et à un haut degré d'épuisement des réserves", a annoncé pour sa part le service de presse de Lukoil.

    La décision de se retirer du projet a été concertée avec le partenaire de Lukoil, la compagnie publique GNKAR, a souligné un porte-parole du groupe pétrolier russe.

    L'accord sur Sih-Govsani a été signé sur une base paritaire le 9 janvier 2001 pour 25 ans mais n'est pas entré en vigueur. Ces dernières années, en vertu d'un accord spécial avec Lukoil, la compagnie publique azerbaïdjanaise a exploité le gisement de manière autonome.

    Actuellement, Lukoil participe en Azerbaïdjan à la réalisation de deux gros projets prometteurs, Sah-Deniz (10% de participation) et D-222 (80% de participation).

    Lire aussi:

    Pilonnages de localités dans le Haut-Karabagh, deux civils tués et plusieurs blessés
    Moscou et Téhéran en route vers la signature de contrats pétroliers
    Quand l’Iran et la Russie mènent la danse du monde multipolaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik