Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le président ukrainien attendu en Turkménie

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    KIEV, 22 mars - RIA Novosti. Les présidents ukrainien et turkmène, Viktor Iouchtchenko et Saparmourat Niazov, se rencontreront à Achkhabad pour débattre des problèmes de la coopération dans la réalisation de projets énergétiques.

    Les 22 et 23 mars, Iouchtchenko effectuera une visite officielle en Turkménie, a annoncé le service de presse du chef l'Etat ukrainien.

    Le sujet principal de l'entretien des deux présidents sera la participation de l'Ukraine à des projets énergétiques, selon la même source.

    Les livraisons de gaz turkmène à l'Ukraine sera une autre question à l'ordre du jour des pourparlers.

    Au cours de la visite de Iouchtchenko en Turkménie, plusieurs documents et une déclaration conjointe seraient signés. Le président ukrainien prendra part à la célébration du Navrouz : en Iran d'où la fête de l'équinoxe de printemps s'est propagée à l'ensemble du Moyen-Orient, le Navrouz est aussi le Jour de l'An oriental (année 1384 selon le calendrier solaire en vigueur dans le pays).

    Cette année la Turkménie fournit du gaz à l'Ukraine au prix de 58 dollars les 1000 m3, contre 44 dollars l'année dernière.

    Viktor Iouchtchenko avait déclaré précédemment qu'aux cours des pourparlers avec son homologue turkmène il projetait d'aborder le problème de l'utilisation du potentiel de transit ukrainien pour transporter des hydrocarbures turkmènes vers l'Europe de l'Ouest.

    En 2002 Saparmourat Niazov avant proposé à l'Ukraine de prendre part à la construction d'un gazoduc Turkménie-Afghanistan-Pakistan long de 1 500 km. Le coût du projet était estimé à 2 milliards de dollars. A l'époque, il était envisagé que la partie ukrainienne pouvait mettre à disposition ses spécialistes et des équipements.

    En 2003, le président turkmène avait proposé à l'Ukraine de se joindre au chantier d'un gazoduc caspien long de plus de mille kilomètres. Le coût de la construction de cette canalisation d'un débit de 30 milliards de m3 de gaz par an était estimé à 1 milliard de dollars. Dans ce projet, l'Ukraine devait assumer la construction d'un tronçon de 780 km.

    Lire aussi:

    La population turkmène décimée depuis la prise de Mossoul par Daech
    L'empoisonnement de Iouchtchenko a été falsifié
    L’Ukraine demanderait aux USA d’influer sur l’Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik