Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La commission budgétaire du gouvernement examinera les scénarios de développement économique de la Russie

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 22 mars - RIA Novosti. La commission budgétaire du gouvernement examinera mercredi les scénarios de développement économique de la Russie établis pour les années à venir, a annoncé mardi aux journalistes le ministre des Finances Alexéi Koudrine.

    A partir de là, le ministère des Finances en déduira les principaux chiffres du budget des trois prochaines années.

    En attendant, le ministère n'a fait à la commission budgétaire aucune proposition relative aux chiffres du budget triennal. D'autre part, il n'a pas formulé de proposition définitive concernant le prix minimum du pétrole "urals" dont le dépassement sera versé au Fonds de stabilisation, a expliqué le ministre.

    Il a fait remarquer cependant que le ministère du Développement économique et du Commerce avait procédé à des évaluations préalables des principaux chiffres du budget qui seraient présentés à la commission budgétaire mercredi.

    Alexéi Koudrine s'est une nouvelle fois opposé à l'utilisation du Fonds de stabilisation à l'intérieur du pays.

    Le ministre a rappelé les propositions de laisser dans ce Fonds 500 milliards de roubles (1 dollar US = 27,52 roubles) et de dépenser le reste pour augmenter les salaires et les pensions et réaliser des projets d'infrastructure.

    D'après les calculs effectués par le ministère des Finances, avec le niveau actuel des cours du pétrole, dépenser 100 à 150 milliards de roubles prélevés sur le Fonds de stabilisation augmenterait l'inflation de 1%, a affirmé le ministre. Autrement dit, nous réglerions un problème particulier tout en soumettant la population à un impôt supplémentaire sous forme d'inflation, a expliqué Alexéi Koudrine.

    Le moyen le plus rationnel consiste à employer le Fonds de stabilisation pour éteindre la dette extérieure, a une nouvelle fois déclaré le ministre qui a rappelé que le service de la dette extérieure de la Russie revient quatre fois plus cher que celui de la dette américaine : 6% à 7% en moyenne par an en monnaie étrangère.

    Ainsi, en 2005 la Russie devra débourser 7 milliards de dollars à titre d'intérêts, soit le montant de l'enveloppe budgétaire de l'enseignement, de la culture et des médias.

    Le remboursement anticipé des dettes extérieures à hauteur de 10 à 15 milliards de dollars permettrait d'économiser 1 milliard de dollars d'intérêts par an, a-t-il affirmé.

    Le 1-er mars le Fonds de stabilisation se montait à 707,5 milliards de roubles. En février, il s'est accru de 60,3 milliards de roubles.

    Début mars, le ministre Koudrine avait annoncé que le ministère des Finances avait proposé au gouvernement de porter pour 2005 de 20 à 23 dollars le prix limite du baril au-dessus duquel les recettes doivent être versées au Fonds de stabilisation.

    Lire aussi:

    Russie: l'ex-ministre des Finances dévoile son potentiel de réformateur
    La Russie serait prête à renoncer à ses obligations européennes
    La dette publique de l’Ukraine franchit la barre des 76 mds USD
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik