Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Statoil et Norsk Hydro pourraient participer à la mise en valeur du plateau continental russe

    Economie
    URL courte
    0 110
    MOSCOU, 16 mai (RIA-Novosti). La participation des sociétés norvégiennes Statoil et Norsk Hydro à la prospection et à la mise en valeur du gisement Stockman et d'autres gisements sur le plateau continental russe de la mer de Barents a été au menu des pourparlers entre le ministre russe des Ressources naturelles, Iouri Troutnev, et la ministre du Pétrole et de l'Energie de Norvège, Thorhild Widvey, indique le communiqué de presse du ministère russe.

    Selon Thorhild Widvey, Statoil et Norsk Hydro procèdent à des travaux de prospection géologique intenses dans la mer de Barents et le gouvernement norvégien estime que ces entreprises pourraient participer aux travaux sur le gisement Stockman.

    "Ces entreprises possèdent une expérience unique en matière de technologies sous-marines d'extraction des hydrocarbures", a-t-elle indiqué.

    Iouri Troutnev a relevé, pour sa part, qu'il n'excluait pas la coopération entre les deux pays dès le stade de la rédaction des documents de base.

    "Nous sommes toujours ouverts au dialogue et à l'organisation de la coopération productive avec nos collègues norvégiens, surtout dans l'organisation et la mise en oeuvre de projets de grande envergure si importants pour nos pays", a souligné le ministre.

    Thorhild Widvey a relevé que la Russie et la Norvège géraient conjointement les territoires arctiques et devaient conjuguer incessamment leurs efforts en vue d'améliorer l'efficacité du travail.

    Le gisement gazier Stockman, dont les réserves sont évaluées à 3.200 milliards de mètres cubes de gaz et à 31 millions de tonnes de condensat. Il s'agit du plus grand projet des compagnies pétrolières russes en mer de Barents. La mise en valeur du gisement est préparée compte tenu de la future vente de gaz liquéfié aux Etats-Unis et à d'autres pays.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik