Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Protocole de Kyoto: le Danemark est le premier pays qui achète des quotas russes (RAO EES)

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    MOSCOU, 28 juin - RIA-Novosti. RAO EES a vendu les premiers quotas prévus par le protocole de Kyoto au Danemark, a annoncé le holding énergétique russe dans un communiqué mardi.

    L'Agence danoise pour l'environnement procédera à la modernisation de deux centrales thermiques dans le Territoire de Khabarovsk (Extrême-Orient) et dans la région d'Orenbourg (Oural du Sud, près de la frontière kazakh). En échange, le Danemark recevra des quotas égaux en volume à la réduction des rejets de gaz à effet de serre après la modernisation de ces deux unités industrielles.

    L'accord avec l'Agence danoise a été signé mardi par les filiales de RAO EES, Orenbourgenergo et Khabarovskenergo.

    Les investissements dans la reconstruction de la centrale TEC-1 dans le Territoire de Khabarovsk et de la centrale de Mednogorsk dans la région d'Orenbourg se monteront à 9 millions et 11,071 millions d'euros respectivement.

    La réalisation de ce projet permettra de réduire les rejets d'oxyde de carbone d'un million de tonnes à la centrale TEC-1 et de 210 000 tonnes à la centrale de Mednogorsk.

    Aux termes de cet accord, les quotas obtenus suite à la modernisation des centrales seront remis par la Russie à l'acheteur, le gouvernement danois.

    Le Protocole de Kyoto pour la convention cadre de l'ONU sur les changements climatiques est entré en vigueur le 16 février 2005.

    Ce document a été signé en 1997 au cours d'un sommet international qui s'est déroulé à Kyoto sous l'égide de l'ONU. Ses participants se sont engagés à réduire de 5,2% en moyenne les rejets d'oxyde de carbone et d'autres gaz nocifs dans l'atmosphère de la Terre vers 2012. Les indices de 1990 ont été acceptés comme le point de départ.

    La voix de la Russie dont la part dans les rejets de gaz à effet de serre est de 17,4% a été décisive pour l'entrée en vigueur du Protocole. La loi a été ratifiée par la Douma le 22 octobre et approuvée par le Conseil de la Fédération le 27 octobre 2004. Le président signait la loi le 5 novembre 2004.

    Avant la Russie, le document avait été ratifié par 124 Etats dont la part globale dans les rejets est de 44,2%. La Chine, l'Inde ainsi que les Etats-Unis qui ont refusé de ratifier ce document, ne font pas partie de cette liste.

    Aux termes de ce document, les pays qui polluent l'environnement en dessous des normes établies peuvent vendre des quotas de rejet aux pays qui polluent la nature au-delà des limites officielles.

    Lire aussi:

    Après les dinosaures, une nouvelle grande vague d’extinctions est prévue pour bientôt
    Poutine ratifie un protocole sur le déploiement des avions russes en Syrie
    La Russie ratifiera l’accord de Paris sur climat d’ici 2020
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik