Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gazprom et Royal Dutch Shell échangeront des actifs dans le cadre de deux projets en Russie (Miller)

    Economie
    URL courte
    0 10
    MOSCOU, 7 juillet - RIA-Novosti. Gazprom et Royal Dutch Shell ont signé le mémorandum de compréhension sur l'échange d'actifs dans le cadre des projets de Zapoliarnoïé et de Sakhaline 2 développés en Russie.

    Ce mémorandum a été signé jeudi à Londres par le président du conseil d'administration de Gazprom, Alexeï Miller et le principal directeur exécutif de Royal Dutch Shell, Jeroen Van den Veer.

    Ce marché est d'une importance stratégique pour les parties, lit-on dans le communiqué de presse de Gazprom. Le Mémorandum définit les principales conditions de la réalisation de ce marché, suite à laquelle Gazprom obtiendra 25% plus 1 action dans le projet de Sakhaline 2 et Royal Dutch Shell, 50% des participations dans le projet de Zapoliarnoïé. La différence du coût des actifs sera définie par chacune des parties et compensée en espèces et par d'autres actifs dont la nature sera précisée ultérieurement.

    Conformément au Mémorandum, les parties procéderont à un audit et évalueront les actifs à échanger pour les préparer définitivement au marché prévu pour 2006.

    "Réalisant sa stratégie, Gazprom devient un joueur notable dans le domaine de la production de GNL (gaz naturel liquéfié, ndlr) et s'installe sur de nouveaux marchés. Le document signé jeudi ouvre à Gazprom la possibilité de devenir dans un proche avenir actionnaire d'un projet en développement dynamique pour la production d'hydrocarbures et la vente de GNL sur les débouchés d'importance stratégique de l'Amérique du Nord et des pays d'Asie-Pacifique, a déclaré, à l'issue de la cérémonie de signature Alexeï Miller.

    Royal Dutch Shell est la compagnie énergétique anglo-hollandaise qui produit et transforme les hydrocarbures dans une trentaine de pays. En 2004, sa production se montait à 3,8 millions de barils d'équivalent pétrole par jour. Au 31 décembre 2004, les réserves prouvées constituaient 10,231 milliards de barils d'équivalent pétrole. Le bénéfice net de Royal Dutch Shell a été de 18,5 milliards de dollars en 2004.

    Le Sakhaline 2 représente le plus important des projets réalisés par le groupe en Russie. La filiale de Royal Dutch Shell, la compagnie Shell Sakhalin Holding B.V., possède 55% des actions de la société internationale Sakhalin Energy, opérateur du projet Sakhaline 2. Mitsui Sakhalin Holdings (25%) et une filiale de Mitsubishi, Diamond Gas Sakhalin (20%) participent également à ce projet, dans le cadre duquel sont exploités deux gisements dans le nord-est de l'île. Leurs réserves globales se montent à près de 150 millions de tonnes de pétrole et à plus de 500 millions de mètres cubes de gaz. La production de GNL dans le cadre de ce projet devra représenter 9,6 millions de tonnes annuellement.

    Le gisement Zapoliarnoïé qui est situé à des profondeurs allant de 3 000 à 3 400 m, a une structure géologique complexe mais recèle des réserves notables de pétrole, de condensat de gaz et de gaz.

    Lire aussi:

    Steven Seagal toujours accro à Sakhaline
    Une nouvelle technologie de liquéfaction de gaz prochainement créée en Russie
    Le gaz russe serait livré en Chine plus tôt que prévu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik