Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gazprom étudie deux itinéraires pour le gazoduc vers la

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    Chine - LEAD

    PEKIN, 21 septembre - Alexei Efimov, RIA Novosti. Gazprom étudie deux itinéraires pour la construction du gazoduc vers la Chine: les projets oriental et occidental, a fait savoir Alexandre Medvedev, vice-président du conseil d'administration du consortium gazier, directeur général de Gazpromexport.

    Gazprom examine les deux variantes, le problème des priorités n'est pas encore réglé", a déclaré mercredi Alexei Medvedev au cours d'une conférence de presse à Pékin.

    La variante orientale prévoit la construction d'une ramification vers la Chine dans le territoire du Primorié (Extrême-Orient, littoral), la variante occidentale passant par le secteur occidental étroit de la frontière russo-chinoise dans l'Altaï.

    "Les projets sont analysés attentivement par les experts chinois et russes", a ajouté le chef de Gazpromexport.

    Selon lui, des décisions de principe sur la construction des gazoducs peuvent être prises après l'approbation en Russie du Programme de développement de l'Extrême-Orient russe et de la Sibérie orientale approximativement à la fin de 2005.

    La ramification occidentale peut être nécessaire pour remplir le tube Ouest-Est passant par le territoire de la Chine. Au total, il sera possible de fournir à la Chine par les deux tuyaux 40 à 50 milliards de mètres cubes de gaz des gisements de Sibérie orientale, de Yakoutie et de Sakhaline, a expliqué Alexei Medvedev.

    La pose des tuyaux sur le territoire russe exigera le recours aux investissements russes et aux emprunts. Sur le territoire chinois les investissements seront apportés par la Chine, a précisé le vice-président du conseil d'administration du consortium.

    Selon lui, Gazprom est intéressé à participer au transport du gaz par le territoire chinois et, si la Chine l'autorise, le consortium envisagera sa participation au transport et à la distribution du gaz en Chine.

    Quant à la participation éventuelle des compagnies chinoises à la mise en œuvre des projets communs sur le territoire de la Russie, le chef de Gazpromexport a souligné que, conformément à la position russe, "cette participation doit avoir lieu sur la base de l'échange d'actifs".

    "Puisque nous accordons l'accès à nos ressources, nous devons recevoir un projet non seulement de même valeur, mais aussi de même importance stratégique pour nous", a dit Alexei Medvedev. Ce principe concerne les secteurs du pétrole et du gaz, a-t-il ajouté.

    Lire aussi:

    Le gaz russe serait livré en Chine plus tôt que prévu
    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    La Chine souhaite importer plus de gaz russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik