Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Banque mondiale prédit un boom des investissements en Russie

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0

    MOSCOU, 1er novembre - RIA Novosti. Un boom des investissements peut commencer très prochainement en Russie, concluent les experts de la Banque mondiale dans un rapport sur l'économie russe publié mardi.

    "Les efforts déployés par le gouvernement pour rassurer les investisseurs privés et l'attente de cours du pétrole encore plus élevés ont rendu le marché russe encore plus attrayant", lit-on dans le document.

    Après les difficiles années 2003 et 2004, les investisseurs étrangers et nationaux ont adopté envers le marché russe une attitude incontestablement plus favorable, estiment les experts internationaux. La note de crédit de la Russie a été relevée d'abord par Fitch, en août, et puis par Moody's, en octobre.

    L'afflux de capitaux étrangers s'est accru de 30% environ, à 4,5 milliards de dollars, au cours de la première moitié de 2005 et un montant relativement peu important d'investissements étrangers directs a été placé dans les industries autres que celles du secteur énergétique.

    La majeure partie des investissements étrangers relève toujours de la catégorie des "autres investissements" (11,8 milliards de dollars dans le premier semestre 2005) accordés principalement sous forme de crédits. Dans le second semestre 2005 l'activité d'investissement, dont les investissements étrangers directs, ne cessera de s'amplifier, tout porte à le croire, et un boom des investissements peut commencer très prochainement en Russie, estiment les experts.

    Cela aura une importance décisive pour la Russie parce que le niveau dans l'ensemble bas des investissements dans les immobilisations (moins de 20% du PIB) continue de menacer la croissance rapide et stable de l'économie russe en raison des problèmes de compétitivité, affirment les experts de la Banque mondiale.

    Lire aussi:

    Les compagnies russes attirent à nouveau les investisseurs étrangers
    Poutine: la croissance des investissements dépasse celle du PIB
    Climat des affaires en Russie: il y a de quoi être optimiste
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik