Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Poutine évoque la croissance économique en Russie et la coopération russo-néerlandaise (SYNTHESE)

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0

    AMSTERDAM, 1-er novembre - RIA Novosti. Vladimir Poutine a invité les hommes d'affaires néerlandais à investir plus énergiquement dans l'économie russe, à réaliser des projets conjoints dans le domaine des hautes technologies et de développer la coopération avec les régions de Russie, rapportent les correspondants de RIA Novosti.

    Le volume des réserves de change de la Banque de Russie dépasse sensiblement le montant de la dette extérieure russe et constitue plus de 150 milliards de dollars, à l'issue de 2004, le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) s'est chiffré à 7,2%, et cette année, il est prévu au niveau de 6%, a déclaré mardi le Président russe Vladimir Poutine au cours d'une rencontre avec des hommes d'affaires néerlandais.

    "La Russie a atteint, voire dépassé le niveau des pays européens développés en matière de ratio de la dette extérieure par rapport au PIB", a indiqué Vladimir Poutine.

    Par ailleurs, a continué le Président russe, la demande intérieure est en hausse constante ce qui témoigne de l'augmentation des revenus réels de la population et des crédits à la consommation.

    "En 2005, la Russie a traversé sans problèmes la période des paiements les plus élevés de sa dette extérieure", a noté le chef de l'État russe. En janvier, elle a payé par anticipation le reste de sa dette au FMI. En juillet-août, elle a également remboursé avant terme une partie de sa dette au Club de Paris, a rappelé Vladimir Poutine.

    Le Président de la Fédération de Russie espère que le chiffre d'affaires des échanges commerciaux entre la Russie et les Pays-Bas constituera en 2005 environ 25 milliards de dollars. "Nous nous attendons à ce que le chiffre d'affaires dépasse le cap des 20 milliards de dollars et atteigne 25 milliards de dollars", a-t-il dit.

    L'année dernière, les échanges commerciaux entre la Russie et les Pays-Bas constituaient 16,5 milliards de dollars, mais au bout des sept premiers mois de cette année, ils se chiffrent déjà à environ 15 milliards de dollars, a noté le Président russe.

    "Nous enregistrons tous les ans des indices records: ces cinq dernières années, les investissements néerlandais dans l'économie russe se sont accrus non pas de 20, de 30 ou de 40%, ils ont été multipliés par 20. C'est un record absolu", a déclaré Vladimir Poutine.

    A son avis, il est très important de remarquer que plus des deux tiers de ces investissements sont des investissements directs.

    "Il est vrai que la majeure partie de ces investissements est concentrée, pour l'instant, dans le complexe combustible-énergie", a-t-il reconnu. Mais, selon lui, le capital néerlandais a commencé à explorer activement d'autres secteurs de l'économie russe et coopère fructueusement avec les régions de la Russie.

    "Les régions d'Arkhangelsk, Kalouga, Mourmansk, Novgorod, Penza, Samara, Saratov, Sverdlovsk et la Bachkirie sont surtout attrayantes", a dit le chef de l'Etat russe. Selon lui, rien que le chiffre d'affaires des échanges commerciaux entre les Pays-Bas et la région de Sverdlovsk a dépassé en 2004 les 675 millions de dollars.

    A l'heure actuelle, estime Vladimir Poutine, de belles perspectives s'offrent à la mise en œuvre de projets conjoints dans le domaine des hautes technologies. "Nous sommes intéressés à la création de fondations d'innovation, à une étroite coproduction dans des branches à hautes scientificités", a-t-il signalé.

    Le Président russe a fait savoir qu'au cours de sa visite aux Pays-Bas, le Programme d'action conjoint pour 2006-2007 serait signé. "L'objectif en est, entre autres, la promotion ultérieure des investissements réciproques", a précisé Vladimir Poutine.

    Le chef de l'Etat russe a espéré que la Russie et les Pays-Bas signeraient un accord d'encouragement et de protection réciproque des investissements dans les deux pays. "Je n'ignore pas qu'un dialogue assez compliqué se poursuit entre nos experts. J'espère qu'il aboutira à un résultat positif pour les deux pays", a dit Vladimir Poutine.

    La Russie attache une très grande importance à la protection des droits de propriété, au développement des petites et moyennes entreprises (PME) et à la débureaucratisation de l'ensemble de l'économie, a assuré Vladimir Poutine.

    Vladimir Poutine a invité les représentants des plus grosses compagnies hollandaises à parler sincèrement des problèmes qui les préoccupent, tout en espérant que cette rencontre ne ferait qu'augmenter encore plus leur intérêt pour l'économie de Russie.

    Et d'ajouter que les faits et les chiffres s'y prêtent favorablement. "Nul n'ignore que depuis le 12-ème siècle, les marchands hollandais avaient invariablement occupé des positions leaders dans le commerce extérieur de notre pays", a rappelé Vladimir Poutine. "Nous avons toujours admiré la manière de travailler des hommes d'affaires hollandais. Nous avons toujours admiré leur bon sens, leur honnêteté, leur application et leur ouverture d'esprit".

    "Malheureusement, mes collègues et moi-même - des hommes politiques contemporains - ne sommes sans doute pas aussi posés que les hommes politiques d'autrefois. Aussi, ne pourrai-je pas me rendre à des chantiers navals comme l'avait fait jadis Pierre le Grand pour maîtriser divers métiers", a fait remarquer Vladimir Poutine, en souriant.

    Lire aussi:

    La dette publique de l’Ukraine franchit la barre des 76 mds USD
    Poutine: la croissance des investissements dépasse celle du PIB
    L’Ukraine devra payer sa dette de 3 mds USD à Moscou sur décision d’un tribunal londonien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik