Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La polonaise PKN Orlen entend lancer en janvier les négociations sur l'acquisition des raffineries lituaniennes MN

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    VILNIUS, 6 décembre - RIA Novosti. PKN Orlen entend lancer au mois de janvier les négociations sur l'acquisition des raffineries lituaniennes Mazeikiu Nafta (MN), a annoncé le président du conseil d'administration de la compagnie de pétrole polonaise Igor Chalupiec à l'issue de sa rencontre mardi avec le ministre lituanien de l'Economie Kestutis Dauksys.

    Le président de PKN Orlen a, selon lui-même, "obtenu une information rassurante" de la part du ministre lituanien. "Nous avons été invités à poursuivre les négociations sur Mazeikiu Nafta", a-t-il dit.

    Le prix offert par PKN Orlen pour 53,7% des actions des raffineries Mazeikiu Nafta est "le meilleur" par rapport aux autres propositions, a indiqué Igor Chalupiec, se refusant toutefois à le préciser.

    "Le programme d'investissement élaboré pour Mazeikiu Nafta coïncide presque entièrement avec les plans stratégiques de l'entreprise elle-même", a noté Igor Chalupiec. Le programme de modernisation de MN, proposé par les experts de PKN Orlen, prévoit une augmentation des surfaces de production, sa restructuration, l'optimisation des dépenses et le développement du réseau de stations service MN en Lituanie et à l'étranger, a-t-il ajouté.

    Donnant son avis sur l'exigence du gouvernement lituanien d'assurer des livraisons ininterrompues de brut aux raffineries, Igor Chalupiec a fait remarquer que PKN Orlen est le plus important importateur de pétrole russe en Pologne (10 %) et que l'oléoduc de l'Amitié et les terminaux pétroliers à Boutinga en Lituanie et à Gdansk en Pologne pourraient également être engagés dans le transport de brut.

    "Nous pourrions au besoin mettre sur pied un consortium en collaboration avec une grosse société russe pour garantir les fournitures ininterrompues de brut en Lituanie", a déclaré Igor Chalupiec.

    Selon les représentants de la société polonaise, la possibilité selon laquelle le gouvernement lituanien pourrait avoir recourt à son droit lors du rachat prioritaire de 53,2% des actions de MN au russe Yukos dans le but de les revendre, avec 20 à 30% des 40,66% des actions qu'il détient à l'investisseur choisi n'est pas exclue.

    La société Mazeikiu Nafta regroupe les Raffineries de Mazeikiai d'une capacité de 12 millions de tonnes de brut par an, le terminal pétrolier à Butinga (8 millions de tonnes par an) et l'entreprise de transport de pétrole Birzu naftotiekis. Une filiale de Yukos, Yukos International U.K. B.V., a les droits d'opérateur et détient 53,7% des actions de Mazaikiu Nafta. Le gouvernement lituanien contrôle 40,66% du capital de MN.

    Lire aussi:

    Les USA renforceront leur présence militaire en Lituanie
    Exigences de Trump sur le NAFTA: «l’exemple d’un protectionnisme pur et simple»
    Un soldat allemand tué lors d’exercices de l’Otan en Lituanie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik