Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le patronat russe souhaite passer à la coopération industrielle avec l'UE

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 8 février - RIA Novosti. La Russie doit passer à la coopération industrielle avec l'UE, a déclaré le président de l'Union russe des industriels et des entrepreneurs (URIE), Alexandre Chokhine, à la réunion de l'URIE mercredi à Moscou.

    "Il importe en premier lieu de passer des formes et méthodes traditionnelles de coopération, c'est-à-dire des échanges de ressources énergétiques et de matières premières contre des produits et équipements, à la coopération industrielle et d'investissements", a indiqué M. Chokhine.

    L'URIE et l'Union des industries de la Communauté européenne (UNICE) ont convenu de coopérer, dans le cadre de la "feuille de route", à la création d'un espace économique unique européen.

    Pour promouvoir la coopération, il importe de développer l'infrastructure industrielle, mais aussi de réunir les infrastructures industrielle et d'innovation.

    L'harmonisation des législations russe et européenne doit être prioritaire dans le cadre de la "feuille de route", a souligné le responsable.

    Il faut également créer des conditions propices au développement des petites et moyennes entreprises, approfondir le dialogue entre les entreprises et stimuler la coopération d'investissements, en élaborant notamment un schéma mutuellement avantageux d'échange d'actifs, a ajouté M. Chokhine.

    Contrairement aux grandes entreprises, les PME russes ressentent aujourd'hui un manque d'investissements et souhaitent attirer les investissements étrangers, en premier lieu européens, a pour sa part indiqué le président de l'organisation non gouvernementale Russie des affaires, Boris Titov.

    Selon lui, il importe également de résoudre le problème de la transparence des frontières douanières, de coordonner le fonctionnement des douanes.

    Lire aussi:

    Les exportations d’armes russes grimpent en flèche
    « Les sanctions contre la Russie seront levées prochainement », selon un sénateur italien
    L’UE choisit-elle les bons partenaires pour en finir avec le terrorisme?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik