Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Actualité économique du 10 février 2006

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    Voici un bref aperçu de l'actualité économique du 10 février 2006:

    * L'action du monopole d'électricité russe SEU a bondi de 4,5% après la déclaration de Vladimir Poutine invitant à élargir l'accès des investisseurs étrangers au marché russe de l'électricité.

    Vendredi, le président a prescrit au gouvernement d'avancer des initiatives en matière de modernisation du secteur de l'électricité, notamment pour attirer des investissements privés russes et étrangers. Il lui a également demandé d'étudier les moyens permettant à l'Etat de préserver le contrôle du réseau de distribution ainsi que des centrales hydrauliques et nucléaires.

    * Le ministère russe du Développement économique et du Commerce augure, d'ici 2008, un doublement des investissements étrangers directs qui doivent se chiffrer à 34 milliards de dollars. En 2005, les investissements étrangers directs s'élevaient à 16,7 milliards de dollars, selon la Banque centrale de Russie.

    La prévision d'inflation pour 2006 a été révisée à la hausse, la fourchette passant de 7,5-8% à 8-9%. Le taux d'inflation s'est élevé à 0,5% sur les sept premiers jours de février et à 2,4% en janvier dernier. Le ministère n'a toutefois pas modifié ses prévisions d'inflation pour 2007-2008: 6-7,5% pour 2007 et 4-5,5% pour 2008.

    La prévision de croissance du PIB pour 2006 est passée de 5,8% à 6%, mais reste inchangée pour 2007 (+5,7%) et 2008 (+5,8%). Ces modifications sont intervenues face à la dynamique croissante des cours du pétrole, le prix annuel moyen de référence ayant grimpé à 51 dollars le baril, contre 48 dollars auparavant.

    * Les dirigeants des chemins de fer russes et chinois qui se sont retrouvés vendredi à Pékin se sont dits prêts à augmenter le trafic marchandises pour que le chiffre d'affaires des échanges bilatéraux se situe, d'ici 2010, entre 60 et 80 milliards de dollars.

    En 2005, 30,87 millions de tonnes de marchandises (+26,5% par rapport à 2004) ont traversé la frontière russo-chinoise, dont 29,2 millions vers la Chine (+26,3%) et 1,67 million (30,5%) vers la Russie.

    Moscou et Pékin envisagent également de signer un accord sur l'utilisation réciproque de containers et un autre sur les échanges de données électroniques sur la nature et la quantité des marchandises transportées.

    * La Douma (chambre basse du parlement russe) a adopté vendredi en deuxième lecture la nouvelle rédaction de la Loi sur la publicité. Le texte ne subira qu'une expertise linguistique pour la troisième et dernière lecture.

    La nouvelle rédaction interdit la publicité directe du tabac et de l'alcool ainsi que l'utilisation des images de médecin et de pharmacien. L'engagement de mineurs sera limité dans la publicité de l'alcool, du tabac et des jeux de hasard.

    Des restrictions seront également imposées à la publicité télévisée: la durée d'une pause publicitaire ne dépassera pas 4 minutes, la durée totale des blocs sera de 20 minutes par heure au maximum, mais ne dépassera pas 15% d'antenne par jour.

    Il sera également interdit de combiner la publicité avec des signes routiers. Des restrictions frapperont la publicité des maisons de jeu et la diffusion des émissions de télé-achat. La distribution incontrôlée de messages publicitaires par Internet, fax et téléphone sera interdite.

    * L'Ukraine doit moderniser d'ici trois ans son réseau de distribution de gaz naturel, a déclaré vendredi à Kiev le premier ministre ukrainien, Iouri Ekhanourov. Il s'agit essentiellement de reconstruire et de moderniser les réservoirs souterrains pour en élargir la capacité, opération qui nécessitera près de 100 millions de dollars, sans oublier le comptage du gaz et la gestion automatisée du réseau.

    M. Ekhanourov a également souligné que l'Ukraine devait garantir la fiabilité des fournitures de gaz naturel vers l'Europe.

    En visite en Sicile, le vice-premier ministre et ministre russe de la Défense, Sergueï Ivanov, a pour sa part déclaré que l'Italie souffrait de livraisons incomplètes de gaz russe en raison de prélèvements illégaux réalisés par l'Ukraine.

    "La Russie demeure un fournisseur fiable, c'est la responsabilité des pays de transit qui est en cause", a-t-il dit, avant de citer le projet de Gazoduc nord-européen, qui reliera la Russie à l'Allemagne sous la mer Baltique, comme une solution.

    Lire aussi:

    Les compagnies russes attirent à nouveau les investisseurs étrangers
    «Les USA ne pourraient pas approvisionner l'UE en gaz à la place de la Russie»
    L'inflation russe atteint son minimum pour la période postsoviétique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik