Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Alfa-Group refuse de céder sa part de Vympelcom

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 15 février - RIA Novosti. Alfa-Group ne projette pas de vendre sa part de Vympelcom, a déclaré mercredi aux journalistes le président du groupe, Mikhaïl Fridman.

    "Nous ne sommes pas prêts", a-t-il dit en répondant à la question de savoir si Alfa-Group n'entendait pas régler ainsi son conflit avec un autre actionnaire important de Vympelcom, la société norvégienne Telenor.

    Mikhaïl Fridman n'a pas pu citer la date possible de règlement du contentieux.

    Selon des informations antérieures, le conflit entre les principaux actionnaires de Vympelcom avait été provoqué par l'arrivée de l'opérateur sur le marché ukrainien des télécommunications cellulaires. Alfa-Group avait soutenu Vympelcom qui envisageait l'acquisition de la société ukrainienne Ukraïnskié radiosistemy, tandis que Telenor jugeait le prix de la transaction trop élevé. Le marché a été conclu l'automne dernier, mais en janvier Telenor mettait en mouvement trois actions en annulation de l'affaire auprès de l'arbitrage de Moscou.

    Vympelcom a proposé récemment un dénouement du conflit : racheter à Alfa-Group et à Telenor les 100% du capital social de Kievstar, leader du marché cellulaire ukrainien, pour opérer une fusion des deux sociétés ukrainiennes.

    Les principaux actionnaires de Vympelcom sont Telenor (26,6%) et Altimo(32,9%).

    Lire aussi:

    Ioukos: les ex-actionnaires renoncent aux actifs russes, la justice russe confirme
    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    Une nouvelle prothèse médicale russe permet d’effectuer des paiements sans contact
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik