Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les zones économiques spéciales russes attirent déjà des investisseurs

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 15 février - RIA Novosti. Le ministre russe du Développement économique et du Commerce, Guerman Gref, a constaté la bonne dynamique de l'intérêt des investisseurs pour les zones économiques spéciales (ZES).

    "Nous constatons la bonne dynamique de l'intérêt des investisseurs pour les zones spéciales russes" a-t-il déclaré mardi dans son rapport sur les ZES à la Douma.

    D'ici 2010, lorsque les ZES, actuellement en voie de création, fonctionneront à plein régime, il faudra ou bien agrandir leur territoire ou bien créer de nouvelles zones, a-t-il dit.

    La ZES d'innovation de Saint-Pétersbourg intéresse déjà plus de 50 compagnies high-tech, a-t-il indiqué. Dans cette zone, il est envisagé de développer les moyens de télécommunications, l'avionique civile et militaire, le matériel de télécommunications et les équipements médicaux. Plus de 12 000 emplois y seront créés à l'horizon de 2010.

    Une bonne trentaine de sociétés russes ont annoncé leur intention de s'installer dans la ZES d'innovation de Doubna, dans les environs de Moscou, dont la spécialité est la conception d'appareils électroniques, de nouveaux aéronefs et de sources d'énergie de remplacement.

    A Zelenograd, dans la banlieue de Moscou, plus de 15 000 emplois seront créés pour développer la production d'instruments micro-électroniques et optiques et les nanotechnologies, selon le ministre.

    La ZES industrielle qui sera déployée dans la région de Lipetsk a suscité l'intérêt d'Indesit, d'Electrolux, de Siemens. Elle a pour vocation la production d'appareils électroménagers et de pièces détachées. Les investissements nécessaires sont estimés à 25 milliards de roubles (1 euro = 33,57 roubles). Le volume de la production est attendu au niveau de 27 milliards de roubles dès 2008.

    La ZES d'Elabouga recevra des sociétés coréennes et italiennes qui ont annoncé leur volonté d'investir dans la production d'automobiles et de tracteurs.

    Les premiers résidents des zones économiques spéciales seront enregistrés cet été, a affirmé Guerman Gref.

    Toutes les zones ont déjà leur directeur et deux d'entre elles ont leur conseil de surveillance.

    Avant la fin du mois, il est envisagé d'achever l'inventaire des terrains affectés aux ZES et de signer avec les autorités locales des contrats réglementant l'exercice des pouvoirs sur le territoire des zones économiques spéciales.

    "En mars ou avril le plan d'aménagement des zones économiques spéciales sera achevé et nous commencerons d'enregistrer leurs premiers résidents", a promis Guerman Gref.

    Cette année également des ZES ayant d'autres vocations, par exemple, touristique, récréative ou portuaire, peuvent être créées. Il faudra seulement adopter des amendements appropriés à la loi sur les zones économiques spéciales. "S'ils sont adoptés avant la fin de la session parlementaire de printemps, il sera possible d'utiliser tous les instruments nécessaires dès cette année", a dit le ministre. Le projet de loi sur les zones touristiques et récréatives, avalisé par le gouvernement, a déjà été soumis à la Douma. Les amendements pour les zones portuaires sont à l'étude au ministère des Finances, a ajouté le ministre.

    Lire aussi:

    Poutine: pas de vols dans les zones de sécurité en Syrie à une seule condition
    La Défense russe qualifie de positive la position US sur les zones de désescalade en Syrie
    Le mémorandum sur quatre zones de sécurité en Syrie est adopté à Astana
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik