Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Grèce et Russie avancent sur l'oléoduc Bourgas-Alexandroupolis

    Economie
    URL courte
    0 0 10
    ATHENES, 17 mars - Alexeï Bogdanovski, RIA Novosti. La Grèce et la Russie s'apprêtent à accélérer le travail sur le projet d'oléoduc Bourgas-Alexandroupolis, annonce une déclaration diffusée vendredi par le ministère grec du Développement.

    Le ministre du Développement, Dimitris Sioufas, a reçu à Athènes une délégation russe conduite par le directeur du département de l'énergie du ministère du Développement économique et du Commerce, Anatoli Yanovski, et comprenant des représentants des sociétés russes TNK-BP, Rosneft et Gazprom.

    "Les deux parties ont analysé en détail l'avancement du projet Bourgas-Alexandroupolis et décidé d'un commun accord de faire sans tarder des efforts pour accélérer sa réalisation", souligne la déclaration ministérielle.

    La prochaine rencontre des délégations russe, grecque et bulgare consacrée à ce problème se tiendra en avril à Athènes, selon la même source.

    En avril 2005 les gouvernements russe, grec et bulgare avaient signé un mémorandum sur la construction de l'oléoduc transbalkanique Bourgas-Alexandroupolis, long de 280 km et ayant un débit de 35 millions de tonnes de brut par an qu'il serait possible de porter ultérieurement à 50 millions de tonnes. La canalisation sera équipée de technologies permettant de transporter successivement différentes sortes de brut. Le coût estimé du projet est de l'ordre de 783 millions d'euros.

    Les partenaires russes ne sont pas encore déterminés. Au cours de sa visite à Athènes en février 2006 le patron de Gazprom, Alexeï Miller, avait annoncé que le géant gazier russe étudiait la possibilité de participer à ce projet.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik