Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gazoduc nord-européen: décision avant juillet sur l'engagement d'une tierce partie (Medvedev)

    Economie
    URL courte
    Energie (98)
    0 0 0

    LONDRES, 25 avril - RIA Novosti. Une décision sur l'opportunité d'engager une tierce partie dans la construction du Gazoduc nord-européen (GNE) sera prise avant juillet, a annoncé mardi le vice-président de Gazprom, Alexandre Medvedev, intervenant au Forum économique russe à Londres.

    "Nous n'écartons pas l'éventualité de l'engagement d'un pays tiers à condition que la part de Gazprom reste inchangée. Une décision à ce sujet sera prise avant juillet", a-t-il indiqué.

    Actuellement, la part de Gazprom dans la compagnie chargée de construire le GNE est de 51% et les sociétés allemandes BASF et E.ON y détiennent chacune 24,5% des participations, a-t-il rappelé.

    Pour la première fois, le Gazoduc nord-européen garantira des exportations directes de gaz naturel russe vers l'Europe occidentale, sans passer par les territoires de pays dits de transit. Sous la mer Baltique, le GNE reliera la Russie à l'Allemagne et acheminera chaque année 55 milliards de mètres cubes de gaz russe pour un coût de près de 2 milliards d'euros par an.

    La construction du GNE, prévue pour six ans, a commencé en décembre 2005. Les investissements dans sa construction sont estimés à 10,5 milliards de dollars. Selon les estimations de Gazprom, les travaux sur la terre ferme coûteront 6 milliards de dollars et la pose du tronçon sous-marin 4,5 milliards.

    Dossier:
    Energie (98)

    Lire aussi:

    Nord Stream-2: l'Europe a peur de sa dépendance envers la Russie
    Die Welt: voici pourquoi Trump ne pourra pas arrêter Nord Stream 2
    Gazprom révise l'estimation du coût du gazoduc Turkish Stream à la hausse
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik