Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Certains pays de l'UE compromettent indirectement les engagements de Gazprom

    Economie
    URL courte
    Energie (98)
    0 10

    LONDRES, 25 avril - RIA Novosti. Plusieurs pays de l'UE compromettent indirectement les engagements de Gazprom en matière de fournitures à long terme, a déclaré le vice-président du monopole gazier et chef de Gazexport, Alexandre Medvedev, intervenant mardi au forum économique russe de Londres.

    "Ces pays pratiquent la réexportation ou la revente du gaz livré par Gazprom. L'Italie, l'Allemagne et l'Autriche ont adopté des programmes de revente obligatoire d'une partie du gaz importé sans tenir compte des conséquences de tels agissements", a souligné le responsable de Gazprom.

    "De cette manière la Commission européenne s'ingère dans l'activité commerciale d'une société qui a des engagements à long terme", a-t-il indiqué.

    "De surcroît, on voit se former de façon artificielle un excédent dans une région et une pénurie là où nous devions livrer".

    De telles actions de l'Union européenne "mettent en péril la stabilité des livraisons de gaz à l'Europe et tout le système de sécurité gazière de la région", de l'avis du représentant de Gazprom.

    Les exportations de gaz russe vers les pays européens sont un élément de plus en plus important de la sécurité énergétique de l'Europe, a souligné Alexandre Medvedev. Actuellement, les livraisons de Gazprom représentent 26% de la consommation européenne. Compte tenu des nouveaux contrats à long terme, elles atteindront 33,4% en 2010 et augmenteront après la mise en service du Gazoduc nord-européen.

    Pour assurer la stabilité et la fiabilité de ses livraisons à l'Europe, Gazprom projette d'augmenter le nombre des dépôts de stockage souterrains dans les pays européens, notamment en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Belgique.

    Le dirigeant du holding gazier a rappelé qu'en avril la Grande-Bretagne avait reçu le premier pétrolier chargé de gaz naturel liquéfié russe. "Le lendemain, la presse britannique a titré avec hystérie: "les Vikings sont à la porte, c'est une menace pour la sécurité énergétique nationale"... Je suis obligé de vous décevoir, les Vikings et les barbares sont là depuis longtemps. La Russie vend du gaz à la Grande-Bretagne depuis 1992. A noter que nos livraisons n'ont encore fait l'objet d'aucune plainte", a souligné Alexandre Medvedev.

    "Gazprom a été et restera un fournisseur fiable et stable de gaz à l'Europe. L'Europe sera toujours notre plus grand marché. Nous sommes prêts à faire tout le nécessaire pour développer notre coopération et apporter notre contribution au développement du marché gazier européen et à la sécurité énergétique de l'Europe", a conclu Alexandre Medvedev.

    Dossier:
    Energie (98)

    Lire aussi:

    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Gaz russe pour l'Europe: un nouveau record battu en 2017
    Gaz russe: quels avantages pour l’Europe?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik