Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Alrosa contrôlée par l'Etat avant la fin de l'année

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 10 mai - RIA Novosti. L'estimation préalable des biens de la société diamantaire Iakoutalmaz, dont la part devrait être apportée au capital de la compagnie de production de diamants Alrosa - afin que la part de la Fédération y dépasse les 50 % - pourrait osciller entre 2,3 et 2,6 milliards de dollars américains.

    Quant à Alrosa elle-même, la compagnie pourrait être estimée entre 5 et 6 milliards de dollars, a annoncé le quotidien économique Vedomosti, se référant au président de la république de Iakoutie (Nord-est de la Sibérie) Viatcheslav Chtyrov.

    En 2001, le président Poutine avait ordonné de rétablir le contrôle du gouvernement fédéral sur le monopole diamantaire et de mettre au point un mécanisme permettant d'augmenter la part du gouvernement fédéral dans la société Alrosa, afin d'en faire une part de contrôle. Le mécanisme - l'émission d'actions en échange des biens de Iakoutalmaz et le rachat d'actions auprès des minoritaires - a été définitivement élaboré.

    Les capacités de production de l'ex-association de production soviétique Iakoutalmaz - mines, combinats d'enrichissement, voies de transport - étaient allées, au début des années 1990 et en vertu d'un accord spécial, à la république de Iakoutie. La compagnie Alrosa, qui loue ces biens à Iakoutalmaz, paie au gouvernement iakoute près de 10 milliards de roubles par an (près de 340 millions d'euros).

    Selon un représentant de l'Agence fédérale pour les Biens publics, grâce au rachat de 10% des actions d'Alrosa mené pour la banque Vneshtorgbank, les biens de Iakoutalmaz suffiront pour que les parts dans le capital du monopole de diamants se répartissent dans la proportion voulue pour le gouvernement fédéral (50% plus 1 action) et pour le gouvernement iakoute (40%).

    Selon Viatcheslav Chtyrov, président de la République de Iakoutie, l'arrêté judiciaire au sujet de Iakoutalmaz constituera la prochaine étape d'importance. Avant la fin de l'été, la Cour suprême d'Arbitrage doit décider de la manière dont se répartiront les biens entre la Iakoutie et la fédération. Le sort des actions contrôlées par la Vneshtorgbank n'est pas encore réglé. "Mais, d'une manière générale, la procédure visant à transformer la part de l'Etat en part de contrôle doit s'achever avant la fin de l'année", a affirmé le président Chtyrov.

    Alrosa, deuxième producteur de diamant au monde derrière De Beers, est la plus importante compagnie russe s'occupant de prospection géologique, de production, de transformation et de vente de diamants. Elle produit la presque totalité des diamants russes et assure à peu près 20% de la production mondiale. En 2005, le groupe Alrosa a vendu pour 2,8 milliards de dollars de produits dont des diamants finis pour 142,6 millions de dollars.

    Lire aussi:

    Deux diamants rarissimes retrouvés en Iakoutie
    Un diamant russe d’une clarté extraordinaire présenté à New York
    Le plus gros diamant jamais taillé en Russie sera mis aux enchères
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik