Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    BNP Paribas, premier investisseur dans un complexe pétrochimique au Tatarstan (Biznes)

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 10 novembre - RIA Novosti. Tatneft a annoncé le nom d'un premier investisseur pour le projet de complexe pétrochimique de Nijnekamsk. BNP Paribas déboursera l'année prochaine 200 millions de dollars au minium. Les banques occidentales ont les moyens d'accorder des crédits à des conditions plus avantageuses que les banques russes, constatent les experts.

    BNP Paribas projette d'ouvrir un financement international du chantier du complexe de Nijnekamsk à la fin du troisième trimestre 2007, a annoncé jeudi le directeur général de Tatneft, Chafagat Takhaoutdinov. Le projet de complexe, composé de raffineries et d'usines pétrochimiques qui utiliseront du brut lourd du Tatarstan est estimé à 130,3 milliards de roubles (3,82 milliards d'euros). Une partie des ressources nécessaires a été accordée cette année par le Fonds d'investissement (Tatneft en avait demandé 1 milliard d'euros, mais seulement la moitié lui a été accordée).

    Des appels de fonds seront faits au fur et à mesure que le projet avancera. D'ailleurs la compagnie tatare souhaiterait recevoir l'argent français avant le troisième trimestre 2007: initialement, il était envisagé que le crédit de BNP Paribas serait débloqué au début de 2007. Les dirigeants de Tatneft rencontreront le 14 novembre des responsables de Foster Wheeler France (conseiller international pour la gestion du projet) pour examiner le principe du financement du chantier, selon le directeur général de la compagnie tatare.

    Tatneft n'a pas respecté les dates de publication des comptes établies selon les règles de comptabilité internationales. C'est également l'une des raisons pour lesquelles la compagnie a quitté la Bourse de New York (NYSE) cette année. "Tatneft projetait de présenter ses comptes 2005 au mois d'octobre dernier mais n'a de nouveau pu respecter les délais. Dès que les résultats financiers établis selon les règles internationales seront publiés, les fonds pourront être appelés plus rapidement", souligne un analyste de Rye, Man & Gor Securities, Konstantin Tcherepanov.

    Tatneft a préféré demander un crédit à des banques étrangères. Evidemment, les banques occidentales ont les moyens d'accorder des crédits à des conditions plus avantageuses, souligne un analyste de VTB, Evgueni Kotchemazov. Objectivement, BNP Paribas a des potentialités financières beaucoup plus importantes que n'importe quelle banque russe. Sa capitalisation s'élève à 1.260 milliards d'euros, contre 100 milliards de dollars pour la Banque d'Epargne (Sberbank) qui est l'établissement de crédit russe le plus important, précise M. Kotchemazov.

    Lire aussi:

    Une candidate En marche! soupçonnée d’infraction à la loi sur le financement politique
    La France et BNP Paribas rattrapés par le génocide rwandais
    L'inaction des hauts fonctionnaires pourrait coûter à Kiev 3,6 mds USD
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik