Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le Kazakhstan pourrait se joindre au projet de gazoduc transcaspien (officiel)

    Economie
    URL courte
    0 2 0 0
    ASTANA, 30 novembre - RIA Novosti. Le Kazakhstan examinera la possibilité de se joindre au projet de gazoduc transcaspien "si cela se justifie économiquement", a annoncé le ministre kazakh de l'Energie et des Ressources minérales Bakhtykoja Izmoukhambetov.

    Lors d'une conférence de presse jeudi dans la capitale kazakhe Astana, il a annoncé que le Kazakhstan "exploiterait avec la Russie" deux gisements en Caspienne et que "la participation de la Russie au projet de gazoduc caspien promettait de grands avantages".

    Selon le commissaire européen pour l'Energie Andris Pibalgs, la Commission européenne serait prête à appuyer la construction du gazoduc transsibérien".

    "Même en élargissant notre coopération avec les fournisseurs traditionnels de gaz en Europe - la Russie, l'Algérie et d'autres pays - nous appuyons l'idée de mettre en place un quatrième couloir de transport de gaz", a noté le commissaire.

    La conférence ministérielle de l'Union européenne et des pays de la Caspienne et de la mer Noire a adopté jeudi dans la capitale kazakhe une "feuille de route" énergétique.

    La Conférence ministérielle pour l'énergie qui s'est déroulée jeudi à Astana s'inscrit dans le prolongement de la Conférence ministérielle de Bakou, en Azerbaïdjan, du 13 novembre 2004. L'Azerbaïdjan, la Géorgie, le Kazakhstan, la Moldavie, la Turquie, l'Ukraine, l'Arménie, la Biélorussie, la Kirghizie, l'Ouzbékistan, le Tadjikistan ont participé à cette conférence. La Russie y a assisté à titre d'observateur.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik