Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Evaluation indépendante des réseaux gaziers biélorusses : 3,5 mds USD (Minsk)

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MINSK, 30 novembre - RIA Novosti. Les résultats de l'évaluation indépendante des réseaux gaziers de Beltransgaz, menée par la banque néerlandaise ABN Amro, sont proches de l'évaluation faite par le gouvernement, a annoncé le vice-ministre biélorusse de l'Economie Oleg Melnikov.

    "Il y a un certains temps Gazprom évaluait Beltransgaz à 600 millions de dollars, mais ce n'est sûrement pas le chiffre cité par la banque néerlandaise", a-t-il noté jeudi lors d'un point de presse jeudi.

    L'évaluation de Beltransgaz a été menée d'après plusieurs scénarios à la fois, a ajouté Oleg Melnikov. "Il y encore a une fourchette mais au bout de négociations (avec Gazprom) nous aurons un chiffre précis", a-t-il encore indiqué.

    La semaine dernière, la banque néerlandaise ABM Amro avait achevé l'évaluation du coût de Beltransgaz. Le chiffre cité par le priseur se retrouvera à la base des propositions de Minsk dans ses négociations avec le holding gazier Gazprom portant sur l'acquisition, par ce dernier, de l'entreprise biélorusse de transport de gaz.

    D'ici au 1er janvier 2007, Moscou et Minsk doivent signer un accord sur la cession de 50% des actions de Beltransgaz au russe Gazprom.

    Aux termes d'un contrat entre Gazprom et Beltransgaz, le gaz russe est fourni cette année à la Biélorussie à raison de 46,68 USD les 1 000 mètres cubes. En 2007, Moscou projette de lui vendre son gaz à 180-200 USD les 1 000 mètres cubes.

    Sur l'initiative de Minsk, la banque néerlandaise a mené une évaluation des installations de Beltransgaz. On suppose que ces actifs peuvent être pris en compte dans le calcul du prix du gaz russe livré à la Biélorussie en 2007.

    Lire aussi:

    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    Nouveau record d'exportations en Europe pour Gazprom
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik