Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Russie-Egypte: documents en préparation sur la coopération dans le nucléaire civil (Khristenko)

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    LE CAIRE, 10 avril - RIA Novosti. La Russie et l'Egypte préparent un ensemble de documents sur la coopération dans le domaine du nucléaire civil, a déclaré mardi lors d'une conférence de presse au Caire le ministre russe de l'Industrie et de l'Energie, Viktor Khristenko, en visite dans la capitale égyptienne.

    "De nouveaux documents sur la coopération dans ce domaine sont en préparation à l'Agence russe de l'énergie atomique et au ministère égyptien de l'Electrification et de l'Energie. A notre avis, cela est conforme à l'esprit de nos rapports ainsi qu'à la compréhension des perspectives à long terme du développement du secteur énergétique dans son ensemble", a-t-il dit.

    La Russie et l'Egypte coopèrent traditionnellement dans le secteur énergétique, a souligné Viktor Khristenko. "Cette coopération ne se borne pas au pétrole et au gaz", a indiqué le ministre de l'Industrie et de l'Energie. "Il y a aussi le nucléaire civil, secteur qui ne peut qu'être l'objet de l'intérêt et de l'attention des deux parties", a-t-il ajouté.

    L'Egypte a récemment annoncé la reprise de la mise en oeuvre du programme de développement du nucléaire civil dans le pays. La décision sur la construction des trois premières centrales nucléaires d'un rendement de 600 mégawatts chacune a été prise en septembre 2006.

    Le Caire déclare qu'il a l'intention de profiter de l'expérience mondiale dans le domaine de l'utilisation de l'énergie atomique à des fins pacifiques et envisage d'attirer pour la construction des centrales nucléaires des spécialistes russes, chinois ou américains.

    Lire aussi:

    Trump veut pousser les USA en tête du secteur énergétique
    Un accord russo-indien sur la construction de Kudankulam-3 signé
    Le marché technologique, champ de bataille commercial entre la Chine et l’UE?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik