Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Bourse: le NASDAQ part à la conquête du marché russe (Kommersant)

    Economie
    URL courte
    0 310
    MOSCOU, 13 avril - RIA Novosti. Le NASDAQ, l'un des principaux marchés des valeurs du monde, envisage d'acheter pour 23 milliards de couronnes suédoises (2,5 milliards d'euros) la place scandinave OMX qui avait annoncé fin mars la création, avec la bourse de Saint-Pétersbourg, d'une nouvelle place internationale baptisée "International Exchange St Petersburg" (IXSP). Si la transaction aboutit, les Américains pourront participer directement à la création de l'IXSP, et le NASDAQ sera la première grande bourse occidentale représentée en Russie.

    OMX est un opérateur international qui coopère avec plus de 60 bourses dans 50 pays du monde. Au début de 2007, sa capitalisation boursière s'élevait à 19,2 milliards de couronnes suédoises, le gouvernement suédois est son deuxième actionnaire après le groupe d'investissement Investor.

    Le marché russe suscite depuis peu beaucoup d'intérêt de la part d'OMX. Depuis décembre dernier, la place scandinave organise avec le London Stock Exchange des ventes de contrats à terme contre des certificats de dépôt émis par des compagnies russes.

    Au début de cette semaine, l'IXSP a été enregistré comme personne morale.

    "Si la transaction a lieu, la bourse nouvellement créée à Saint-Pétersbourg sera très populaire. En profiteront aussi bien les investisseurs que les émetteurs", estime l'analyste de la banque d'investissement Renaissance Capital, Ovanes Oganessian.

    "Le NASDAQ apportera en Russie ses technologies, ses méthodes de gestion et, peut-être, son budget marketing, ce qui réduira les facteurs risque. Aussi la nouvelle bourse aura-t-elle un avantage concurrentiel face aux autres places boursières russes", explique-t-il.

    Les bourses russes ne se pressent pas de tirer des conclusions. Le directeur de la communication de la bourse Micex, Alexandre Guerassiouk, constate que les valeurs russes sont très convoitées par les banques étrangères ces derniers temps. "Le temps montrera si la présence d'organisations boursières occidentales sur le marché russe est utile", indique-t-il.

    Sur fond de rumeurs sur la possibilité de fusion, les actions OMX ont gagné jeudi 13%, ce qui est parfaitement logique: l'offre attendue du NASDAQ dépasse de 20% la valeur actuelle d'OMX.

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    En Chine, les robots mettent banquiers et spéculateurs au chômage
    Le bitcoin continue de battre tous les records
    Trump exige que les alliés renflouent les coffres de l’Otan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik