Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Automobile : Mitsubishi, Suzuki et Peugeot envisagent de créer leurs unités de production en Russie

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    IVANOVO (Russie centrale), 13 avril - RIA Novosti. Avant fin avril, le ministère russe du Développement économique et du Commerce (MERT) mènera les "négociations définitives" avec les constructeurs automobiles qui veulent créer leurs unités d'assemblage sur le territoire russe, a annoncé vendredi un responsable ministériel, Dmitri Levtchenkov.

    "Nous sommes en négociations serrées avec six constructeurs mondiaux", a-t-il précisé, citant à leur nombre Mitsubishi, Suzuki et Peugeot-Citroën.

    Les négociations définitives avec le constructeur français sont prévues pour la semaine prochaine, a ajouté M. Levtchenkov, précisant que celles-ci devront permettre de choisir enfin le terrain pour la future usine. Antérieurement, on citait la région de Nijni-Novgorod (à 500 km à l'est de Moscou, sur la Volga) comme celle qui pouvait accueillir cette unité.

    Des négociations sont projetées pour fin avril avec des constructeurs japonais, depuis longtemps élaborant des projets de production dans notre pays. Par exemple, Suzuki a dans un premier temps mené des négociations avec Nissan, qui avait déjà signé un accord sur la création d'une usine près de Saint-Pétersbourg. "Mais ils n'ont pas pu se mettre d'accord et maintenant Suzuki projette de construire sa propre usine, examinant à cette fin plusieurs régions, en premier lieu Saint-Pétersbourg", a expliqué le fonctionnaire.

    Selon M. Levtchenko, le chinois Great Wall a déposé, comme prévu, sa demande d'organisation d'assemblage de ses quatre à quatre auprès de MERT. Le constructeur projette de lancer l'assemblage de ses tout-terrains au Tatarstan, sur la Volga. A cette fin, le gouvernement tatar et Great Wall ont institué une joint-venture.

    Lire aussi:

    Il vend son vieux 4x4 grâce à ce clip épique
    Airbus entame la construction de son usine d’hélicoptères en Chine
    L’industrie automobile russe lorgne sur l’Afrique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik