Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le business russe espère revenir en Irak dès cette année

    Economie
    URL courte
    0 0 01
    MOSCOU, 17 avril - RIA Novosti. Sauf cas de force majeure, les sociétés russes pourraient se remettre au travail en Irak dès cette année, estime le président de l'Union des producteurs de pétrole et de gaz de Russie, Youri Chafrannik.

    Au cours d'une conférence tenue mardi à Moscou il a annoncé que les deux parties avaient entériné le calendrier 2007 des rencontres d'affaires, des conférences et des visites effectuées en Russie par les dirigeants irakiens.

    "Cela permettra à nos sociétés d'entamer cette année et en 2008 un travail concret, si toutefois des circonstances extraordinaires n'interviennent pas", a dit Youri Chafrannik.

    Interrogé par RIA Novosti, il a précisé que les sociétés pourraient travailler en Irak "en qualité d'investisseurs, de consortiums et de prestataires".

    "J'estime que sans cas de force majeure, par exemple une guerre contre l'Iran, nos sociétés sont en mesure de commencer à travailler sur les marchés pétroliers de l'Irak", a-t-il ajouté.

    Youri Chafrannik a confirmé que cet intérêt animait toujours les sociétés russes. "Si cette possibilité existe toujours, c'est aussi grâce à la politique appliquée par les dirigeants du pays", a ajouté le président de l'Union des producteurs de pétrole et de gaz de Russie, qui s'est abstenu de répondre à la question de savoir si des négociations sur ce sujet avaient lieu avec les dirigeants irakiens. "Si de telles négociations étaient menées, personne ne le dirait", a dit Youri Chafrannik.

    Lire aussi:

    L’Irak veut voir les entreprises russes participer à la reconstruction du pays
    Bagdad n’entend pas s’ingérer dans les affaires intérieures de ses voisins
    Les Irakiens sont contre toute base militaire étrangère, y compris US, dans leur pays
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik