Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Dans 5 ans un survol de la Lune en classe touriste coûtera 100 millions de dollars

    Economie
    URL courte
    0 101

    Les adeptes du tourisme spatial pourront survoler la Lune à bord d'un Soyouz russe d'ici cinq ans pour 100 millions de dollars, promet Space Adventures, une société américaine organisant des voyages spatiaux avec Roskosmos.

    Les adeptes du tourisme spatial pourront survoler la Lune à bord d'un Soyouz russe d'ici cinq ans pour 100 millions de dollars, promet Space Adventures, une société américaine organisant des voyages spatiaux avec Roskosmos.

    "Il n'y a rien de mieux que les capsules spatiales russes Soyouz pour ce projet. Nous pensons qu'un survol de la Lune reviendra à quelque 100 millions de dollars par personne. Théoriquement un Soyouz pourrait emporter deux touristes et un cosmonaute professionnel. Dans ce cas le vol rapporterait 200 millions de dollars", a annoncé à la presse le vice-président de Space Adventures pour les vols suborbitaux, Chris Faranetta.

    Ce projet ne sera pas réalisable avant cinq ans, a indiqué Chris Faranetta. "Tout dépendra du financement et de la rapidité avec laquelle Roskosmos et le consortium spatial Energuïa moderniseront la capsule Soyouz en lui ajoutant un booster supérieur autrement appelé bloc DN, qui jadis avait été conçu en Union soviétique et testé pour le programme lunaire", a souligné le vice-président de Space Adventures en relevant que deux schémas de survol du satellite naturel de la Terre avaient été étudiés à ce jour.

    "Deux schémas existent, l'un prévoit un survol de la Lune avec vol stationnaire au point supérieur de l'orbite de sa rotation. Pour ce faire il faudra que dans un premier temps une fusée Proton lancera un propulseur auxiliaire après quoi une fusée Soyouz emportera la capsule Soyouz qui, une fois mise sur orbite, accostera le propulseur. Le survol de la Lune pourra alors commencer. Ce voyage spatial durera de sept à dix jours", a indiqué Chris Faranetta.

    L'autre version, la plus intéressante semble-t-il, prévoit que les touristes spatiaux et le cosmonaute professionnel partiront de Baïkonour à bord d'une capsule Soyouz pour aller rejoindre la Station spatiale internationale (ISS). Une fois cela fait un lanceur Proton emportera l'étage supérieur du booster qui s'amarrera à la capsule sur l'orbite de vol de l'ISS. La capsule pourra alors aller survoler la Lune.

    Space Adventures pense que la deuxième version bénéficiera d'une plus forte demande en ceci qu'elle propose en supplément un séjour dans l'ISS et, cerise sur le gâteau, une observation de la face cachée de la Lune.

    Lire aussi:

    Tourisme spatial: Moscou et Washington prêts à envoyer leurs clients vers l'ISS et la Lune
    Le Soyouz, c'est Uber mais dans l’espace d’ici 2019!
    Un lanceur Soyouz-2.1v décolle avec un satellite militaire russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik