Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Minsk ira au bout de la logique de marché en diversifiant ses importations énergétiques (Loukachenko)

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MINSK, 24 avril - RIA Novosti. L'intention de la Biélorussie de diversifier ses livraisons de matières énergétiques n'est pas un coup porté dans le dos de la Russie, a déclaré mardi le président Alexandre Loukachenko dans son message annuel au peuple et à l'Assemblée nationale biélorusse.

    "Il ne s'agit pas d'un coup porté dans le dos de la Russie, il s'agit de rapports de marché normaux. Si la Russie nous propose des conditions plus avantageuses, nous continuerons, cela va de soi, à acheter du pétrole russe", a indiqué le président biélorusse, évoquant les projets de Minsk d'étudier la possibilité d'importer des hydrocarbures en provenance du Venezuela, d'Iran et d'Azerbaïdjan.

    Mais, selon M. Loukachenko, la Biélorussie n'est pas encore prête à importer du brut en provenance de ces pays. "Nous devons élaborer un schéma de livraisons bien rôdé afin de ne plus se retrouver sur les genoux en cas de crise, comme ce fut le cas cet hiver avec les livraisons de pétrole. Nous avons besoin d'une alternative en cas de crise", a expliqué le président biélorusse.

    M. Loukachenko a assuré les parlementaires que Téhéran et Caracas étaient prêts à coopérer avec la Biélorussie dans la sphère énergétique. Par exemple, le Venezuela a proposé d'exploiter ses gisements de pétrole.

    "Nous pouvons aussi y livrer nos marchandises. Le Venezuela est intéressé, ne pouvant pas acheter, pour certaines raisons, les produits dont il a besoin aux Etats-Unis ", a indiqué M. Loukachenko.

    "Je suis sûr qu'à condition d'étudier sérieusement les schémas de livraison de pétrole, nous pourrions en acheter auprès de l'Azerbaïdjan, du Venezuela et de l'Iran. Et ce pétrole ne nous reviendra pas plus cher que celui que nous achetons en Russie", a noté le président biélorusse.

    Le développement du transit et des transports de matières premières entre les régions des mers Baltique et Noire est un objectif du gouvernement biélorusse à courte échéance, a encore ajouté M. Loukachenko.

    Lire aussi:

    Loukachenko accuse les USA et l’Allemagne de financer des provocations en Biélorussie
    Un «coup de force» déjoué en Biélorussie, des dizaines d'hommes armés arrêtés
    La Biélorussie pourrait acheter des missiles russes Iskander
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik