Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Aéronautique: Alenia Aeronautica acquiert une minorité de blocage de l'ACS (Kommersant)

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 15 janvier - RIA Novosti. Le président Vladimir Poutine a autorisé la société italienne Alenia Aeronautica à acquérir 25% plus une action de l'ACS (Avions Civils Sukhoi), lit-on mardi dans le quotidien Kommersant.

    Cette décision n'a aucun précédent dans l'industrie aéronautique russe: pour la première fois, une minorité de blocage d'un constructeur aéronautique russe a été vendue à une société étrangère. Selon les experts, des partenaires étrangers pourraient par la suite rejoindre le consortium qui développe le moteur pour l'avion MS-21 et le holding public Hélicoptères de Russie.

    L'ACS a indiqué que la transaction devrait être conclue vers le milieu de l'été. Alenia rachètera les titres de l'émission supplémentaires, dont les indices n'ont pas encore été déterminés. En août de l'année dernière, dans le cadre de la préparation de la transaction, l'ACS avait déjà triplé son capital social en le portant à 2,22 milliards de roubles (91,372 millions de dollars). Selon Maxime Grichanine, vice-président de l'ACS, Alenia investira avant 2009 près de 200 millions de dollars dans le projet d'avion régional Sukhoi SuperJet100 (SSJ développé par l'ACS).

    Dans le cadre du projet SSJ, Alenia a l'intention d'utiliser ses capacités de production. Cette société avait fourni des fuselages pour les Boeing 717, mais après la cessation de la construction de ces avions début 2006, les Italiens ont dû chercher un nouveau partenaire.

    Il est prévu qu'Alenia mette au point des avions pour des clients étrangers, rééquipe des aéronefs pour l'aviation d'affaires et produise certaines pièces du fuselage.

    En septembre 2007, Alenia et l'ACS ont enregistré la coentreprise SuperJet International au capital social de 15 millions d'euros (Alenia détient 51%). Cette entreprise devra, s'il y a des acheteurs, vendre des SSJ en Europe, en Amérique, en Afrique et en Australie et assurer des services après vente.

    "Il est peu probable que d'autres constructeurs russes puissent proposer aujourd'hui de vendre leur minorité de blocage à des acheteurs étrangers, affirme Oleg Panteleïev, chef du service analytique Aviaport. Cela peut être possible, si un partenaire étranger participe au développement du moteur pour le moyen-courrier russe MS-21". Le bilan de l'appel d'offres pour le choix du concepteur de ce moteur doit être dressé au mois d'août, et c'est après seulement que la formation de consortium sera possible.

    Konstantin Makienko, expert du Centre d'analyse des stratégies et des technologies, ajoute qu'une société étrangère pourra obtenir une minorité de blocage d'une entreprise aéronautique russe lors de la répartition des actions de la compagnie publique Hélicoptères de Russie parmi les investisseurs (prévue pour 2009). Selon des sources dans le secteur proches du quotidien Kommersant, la société italo-britannique Agusta Westland est considérée comme un partenaire potentiel.

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Le moyen-courrier MS-21 envisage l’utilisation d’un moteur russe
    L’avion russe Sukhoi Superjet 100 élargit sa géographie de livraison
    La Russie et la Chine développeront un avion de ligne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik